Le Service de sécurité incendie de Sutton et Lac-Brome offre aux citoyens d’effectuer une auto-inspection de leur propriété en ligne.

Prévention des incendies à Lac-Brome et Sutton: les propriétaires mis à contribution

Les propriétaires desservis par le Service de sécurité incendie de Sutton et Lac-Brome sont invités à procéder à une auto-inspection de leur demeure. Les données recueillies via un formulaire en ligne permettront aux pompiers d’obtenir de précieuses informations en cas d’urgence.

Les visites de prévention existent depuis la mise en place du schéma de couverture de risques en sécurité incendie de la MRC Brome-Missisquoi au début des années 2000. Les résidences et jumelés, considérés comme étant des immeubles représentant un faible risque, sont notamment visités. Les pompiers vérifient plusieurs aspects en matière de prévention des incendies, notamment les avertisseurs de fumée, les détecteurs de monoxyde de carbone ou la présence de matière dangereuse par exemple.

Lac-Brome et Sutton dénombrent plusieurs résidences secondaires sur leur territoire respectif. Les sapeurs ont constaté qu’il était plus difficile de rejoindre ces propriétaires puisqu’ils ne sont pas présents sur une base permanente. Les statistiques démontrent ainsi qu’il n’y a pas eu de réponse lors du porte-à-porte dans une proportion évaluée entre 25 % et 50 %.

L’idée d’inviter les propriétaires à auto-inspecter leur demeure — une initiative déployée par la MRC de Portneuf — a donc été proposée. Cette auto-inspection se traduit par un formulaire à remplir en ligne. « On l’a adapté à notre réalité. Et il est dynamique pour le citoyen », explique Marc-Antoine Fortier, capitaine à la prévention et à la logistique du Service de sécurité incendie de Sutton et Lac-Brome.

Entre 10 et 15 minutes suffisent pour le remplir. En fonction des réponses fournies, des conseils de prévention sont prodigués. Si un citoyen affirme que son avertisseur de fumée a plus de dix ans, une fenêtre apparaîtra pour lui expliquer pourquoi il doit procéder à son remplacement, cite en exemple M. Fortier.

Les informations recueillies dans le formulaire sont acheminées à la centrale Cauca. Les données, qualifiées de « précieuses » par les pompiers, sont transférées dans un logiciel qu’elle possède. En cas d’urgence, les pompiers auront à portée de main plusieurs informations, que ce soit la présence d’une personne nécessitant une aide pour évacuer la propriété ou l’emplacement d’un réservoir de propane.

Des propriétaires qui n’avaient pas reçu la visite des pompiers ont été invités par le service de sécurité incendie à remplir le formulaire. Quelque 125 personnes l’ont fait. L’ensemble des citoyens sera aussi invité à emboîter le pas. L’auto-inspection s’adresse aux populations desservies par le service de sécurité incendie, c’est-à-dire Sutton, Abercorn et Brome (formulaire disponible sur le site web de la municipalité de Sutton) ainsi que Lac-Brome et Bolton-Ouest (sur le site de la Ville de Lac-Brome).

« On veut aider les citoyens à avoir une bonne sécurité incendie à la maison, mais ils doivent s’aider et nous aider en remplissant le questionnaire », mentionne M. Fortier.

L’auto-inspection ne signifie pas pour autant la fin des visites résidentielles. « On continue, mais on les bonifie pour les personnes qui sont absentes de leur propriété. Je pense que c’est une méthode qui permet d’être plus proche du citoyen et offrir une accessibilité à la prévention incendie », estime Marc-Antoine Fortier.