«Nous, on est prêts depuis six mois», assure le député caquiste de Granby, François Bonnardel.

Prêts pour une campagne

«Disons qu'il y a un parfum électoral qui flotte pas mal au-dessus du parlement», reconnaît le député de Granby François Bonnardel. Ça semble de plus en plus clair, le Québec se retrouvera vraisemblablement à nouveau en campagne électorale dans les prochaines semaines. Et localement, les députés sortants, tous partis confondus, se disent prêts à retourner à la rencontre de leurs électeurs.
«Nous, on est prêts depuis six mois, assure le député de Granby. Le local est trouvé, les militants et les bénévoles ont été appelés, le plan de campagne est préparé. On n'attend plus que le signal de la première ministre, si c'est toujours dans les plans du Parti québécois de déclencher des élections.»
Mais avec la présentation d'un budget demain, les chances que le gouvernement minoritaire de Pauline Marois tienne le coup semblent plutôt minces.
Tous les détails dans notre édition de mercredi