Les policiers de Granby font sentir leur présence au parc Miner, cet été. À ce jour, ils ont réalisé quelques interventions.

Présence policière au parc Miner

Les policiers de Granby font une fois de plus fait sentir leur présence au parc Miner, cet été, comme dans tous les parcs de la Ville, affirme le corps policier. Ils les visitent quotidiennement. À ce jour, ils y ont effectué quelques interventions, notamment pour des menaces.

« Il n’y a presque pas d’interventions depuis le début du mois de mai. On parle de quatre ou cinq », indique Daniel Tanguay, porte-parole du Service de police de Granby.

Au moins trois interventions auprès d’adolescents ont été réalisées. La plus récente s’est déroulée le week-end dernier lorsque deux garçons âgés de 11 ans ont été pris à partie par quatre adolescents, devant la piscine Miner. Ils auraient été questionnés par le groupe, se seraient fait offrir de la drogue et même menacer de s’en prendre à eux avec une arme, selon le témoignage recueilli auprès d’un adulte proche des deux garçons.

Les quatre adolescents ont été interpellés dans le parc et questionnés par les policiers. Les versions obtenues par les agents ne permettent pas de soumettre l’affaire au bureau du procureur. Aucune plainte n’a officiellement été déposée. Par ailleurs, aucune arme n’a été trouvée en possession du quatuor.

Les policiers ont également arrêté un adolescent âgé de 15 ans pour avoir proféré des menaces à un individu âgé de 20 ans, le 19 juin. « Son dossier a été soumis au procureur », explique M. Tanguay.

Depuis la mi-mai, les policiers ont aussi été appelés à intervenir dans le parc auprès d’un homme qui se promenait en sous-vêtements — il n’a pas été localisé —, d’un adolescent qui avait des pétards en sa possession — ce qui lui a valu une contravention en vertu de la réglementation municipale — et pour le bruit d’une poubelle renversée près du parc au petit matin. « On a très peu d’appels », assure l’agent Tanguay.

Les policiers font tout de même sentir leur présence. Ceux à vélo le sillonnent quotidiennement. « Ce parc-là est au centre-ville. Il est très populaire. On demande aux policiers de le visiter, de voir qui est là », explique Daniel Tanguay.

Une quarantaine d’interventions en mode préventif et pour faire appliquer la loi avaient été réalisées au parc Miner en trois mois l’été dernier.

Les citoyens sont invités à signaler tout événement suspect aux policiers.