La réfection et le rapiéçage mécanisé de plusieurs segments de rues devraient être réalisés en 2018 à Granby.

Près de 3 M $ de travaux en 2018 à Granby

La Ville de Granby investira près de 3 millions de dollars en 2018, une somme similaire à l’année dernière, pour améliorer l’état de ses rues et de ses trottoirs. La réfection de plusieurs segments de rues du secteur canton est à l’agenda, a relevé le maire, Pascal Bonin.

« En 2016 et en 2017, le gros des travaux a été fait dans les secteurs ville et centre-ville. La grosse bouchée cette année pour l’asphalte, si on regarde la carte des travaux, c’est dans le secteur canton », note M. Bonin. 

Ces travaux sont inscrits dans le programme triennal d’immobilisations de 22,4 millions $, adopté en décembre dernier. La liste des tronçons de rues proposés a déjà été entérinée par les élus municipaux. 

Ce sont particulièrement des travaux de rapiéçage mécanisé, qui visent à sceller la chaussée avec l’application d’une mince couche d’asphalte pour ralentir la formation de trous et de fissures, qui seront réalisés dans le secteur canton. 

La réfection de la rue Coupland, de la rue Bruce aux limites de Granby­, soit sur près de 1,5 km, est un des gros morceaux. Détail : ce projet sera réalisé avec une subvention­ qui assumera 75 % des coûts. 

Le 9e rang, qui s’étire sur 940 mètres entre les rues Saint-Hubert et Dufferin, figure aussi sur la liste. Même chose pour les rues Reynolds (798 mètres), entre le boulevard David-­Bouchard et le 9e rang, de même que Fréchette (851 mètres), entre le 9e rang et la rue Mont-Royal. 

Des travaux sont aussi prévus sur certaines portions du 10e rang Ouest et des rues de Thurso, des Hirondelles, Forand, Ferland, des Oliviers, de Beauport et des Bois-Francs. Au total, le service des travaux publics dispose, en 2018, d’une enveloppe budgétaire de 1,2 million $ pour le rapiéçage mécanisé. 

Réfection

La Ville prévoit aussi investir 1 million dans la réfection de chaussées. Ces travaux qui permettent une remise en état plus durable sont en fait prévus sur quatre segments, dont la rue Bois-de-Boulogne (650 mètres), du numéro civique 135 au cul-de-sac.

Après avoir fait peau neuve l’an dernier entre les rues Saint-Antoine et Saint-Hubert, la rue Saint-André Ouest sera à nouveau le théâtre de travaux, mais cette fois-ci entre les rues Dufferin et Paré. Les rues Bourgeois, entre Cyr et Routhier, de même que Cyr, entre Fortin et Bourgeois, sont aussi­ dans la mire. 

Une enveloppe de 500 000 $ a par ailleurs été prévue pour la réfection de trottoirs. Ceux de la rue Saint-André Ouest, entre les rues Dufferin et Paré, sont entre autres dans la liste, tout comme certains tronçons des trottoirs des rues Cyr, Bourgeois et Notre-Dame. 

La somme de 200 000 $ a également été mise de côté pour permettre le prolongement de trottoirs sur des rues existantes. Mais aucun projet particulier de prolongement n’a encore été retenu pour le moment, est-il précisé dans le sommaire décisionnel remis aux élus, dont les médias ont obtenu copie. 

Autres chantiers

Le maire Bonin précise que d’autres travaux de réfection de chaussées ou de trottoirs pourraient s’ajouter en cours d’année, à la lumière des résultats financiers de 2017.

D’autres chantiers, de plus grande envergure, ont déjà été annoncés lors de l’adoption du budget 2018, dont la réfection, au coût de 1,7 M $, des infrastructures urbaines des rues Horner (de Robinson Sud à Laval) et Laval Sud (de Horner à Sainte-Marie). Des travaux similaires sont aussi planifiés rue Gill (1 M $) et Lyman (400 000 $). La subvention de la taxe fédérale sur l’essence permettra notamment d’assumer ces coûts.

La carte des travaux projetés en 2018 peut être consultée sur le site Internet de la Ville (www.ville.granby.qc.ca), sous l’onglet Citoyens.