Les enfants vulnérables ne sont pas nécessairement voués à l'échec scolaire.

Près de 30 % des enfants sont vulnérables dans Brome-Missisquoi

Après le CSSS de la Haute-Yamaska la semaine dernière, c'était au tour cette semaine du CSSS La Pommeraie de découvrir les résultats régionaux d'une vaste enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle. Il appert que les enfants de Brome-Missisquoi sont légèrement plus à risque de développer des difficultés d'apprentissage scolaire et d'adaptation sociale plus tard. Tout près de 29% des enfants de ce secteur sont considérés comme vulnérables dans au moins un domaine de leur développement lors de leur entrée à la maternelle, comparativement à 25,6% à l'échelle de la province et à 27% en Haute-Yamaska.
C'est dans le secteur de Cowansville que l'on retrouve le plus haut pourcentage d'enfants à risque, alors que plus de 30% des enfants y présentaient des signes de vulnérabilité. Dans les secteurs de Sutton, Bedford et Lac-Brome, le taux était de 29,7% d'enfants vulnérables, alors qu'à Farnham, il était plutôt de 25%.
Comme partout ailleurs au Québec, les garçons sont beaucoup plus nombreux que les filles à être vulnérables. Dans Brome-Missisquoi, plus du tiers des jeunes garçons étaient vulnérables, comparativement à moins de 20% des jeunes filles.
Tous les détails dans notre édition de mercredi