Le projet de place publique à Lac-Brome a été présenté devant environ 275 personnes, jeudi soir.
Le projet de place publique à Lac-Brome a été présenté devant environ 275 personnes, jeudi soir.

Premiers pas vers une place publique à Lac-Brome

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Initiative de journalisme local - La Voix de l'Est
Agrandissement de la Bibliothèque commémorative Pettes, embellissement de l’étang Mill, déménagement du marché public. Le projet de place publique de Lac-Brome a été présenté à environ 275 personnes, jeudi soir, à l’occasion d’une rencontre d’information. Les plans ont notamment été dévoilés pour la première fois aux citoyens.

« On est très fiers. La présence de plus ou moins 275 personnes nous emballe, a confié Gilbert Arel, directeur général de Lac-Brome. C’est signe que c’est un projet qui les intéresse. »

Le projet s’étendra sur plus de 6000 m2 au centre-ville du secteur Knowlton, là où se trouve le parc Coldbrook. Pour ce faire, deux édifices appartenant à la Ville devront être démolis, le barrage Blackwood réparé et la bibliothèque agrandie. 

La présentation d’une heure a été suivie d’une période de questions. Une dizaine ont été posées, principalement concernant le stationnement. « Là où les gens étaient un peu inquiets, c’était au sujet du déménagement éventuel du marché public à cet endroit-là. Ils ont peur que le stationnement soit trop loin, mais on leur a montré qu’il y en avait à proximité. »

Le marché public ouvre ses portes tous les samedis, de juin à octobre. Un stationnement d’une cinquantaine de places se trouve à même le terrain. Si le marché public déménage au centre-ville, il y a un potentiel pour plus de cases de stationnement. Par contre, il faudrait que les clients marchent quelques pas de plus, note M. Arel. Des toits permanents pour chaque étal sont prévus, de même qu’un espace pour ajouter des tentes au besoin, indique-t-il.

Un espace pour un jardin et un sentier le long de l’étang figurent également sur la maquette.

Le barrage et la bibliothèque d’abord

La place publique ne verra pas le jour tant et aussi longtemps que la réfection du barrage et que l’agrandissement de la bibliothèque ne sont pas complétés, prévient toutefois Gilbert Arel. 

Le projet de réfection du barrage occupe les élus et les fonctionnaires depuis des années. Cette fois-ci semble la bonne. Les réparations sont prévues cette année. Ces travaux sont cependant tributaires du ministère de l’Environnement, qui doit émettre un certificat d’autorisation. De son côté, la Bibliothèque commémorative Pettes veut rénover et agrandir son bâtiment. « On a vu qu’il y avait vraiment une possibilité de travailler ensemble, explique M. Arel. L’agrandissement va être fait en direction du parc. Il va y avoir une synergie avec la verdure. Ce sera un endroit vitré et la bibliothèque va être accessible par le parc. »

Selon Jana Valasek, directrice de la bibliothèque, l’entrée par la verrière, à l’arrière, sera plus accueillante que l’entrée avant qui peut sembler austère, en raison de son architecture victorienne.

Le projet de place publique a été présenté pour la première fois aux citoyens de Lac-Brome jeudi.

Moderniser

La bibliothèque, un organisme à but non lucratif, manque d’espace pour réaliser tous ses projets, dont ses missions d’alphabétisation. Elle souhaite être un appui à l’avenir des enfants et à la qualité de vie des adultes.

« Ce bâtiment a été construit pour être une bibliothèque, en 1894. On prévoit un réaménagement de notre bâtiment courant en gardant son aspect historique tout en le bonifiant », mentionne Mme Valasek. 

De nouvelles salles pour accueillir les groupes sont prévues, de même que des espaces multifonctionnels. 

La bibliothèque aimerait amasser quelques millions de dollars pour réaliser ce projet, mais aussi pour avoir du capital pour les opérations courantes. Le projet lui-même est évalué à environ 3 M $. La Ville s’est engagée, jeudi soir, à contribuer à hauteur de 1 M $. Des promesses de dons privés atteignent presque le million également. Des demandes de subventions totalisant 2,5 M $ ont été déposées aux gouvernements provincial et fédéral. 

Au total, le conseil d’administration du lieu souhaite recueillir 6 M $. « On aimerait avoir les moyens de regarder vers le futur et de survivre », évoque Mme Valasek.

Plan A

Le directeur général de Lac-Brome assure que les commentaires reçus à la suite de la présentation de jeudi soir seront lus et pris en considération. M. Arel ne doute pas que le projet plaira aux citoyens.

« On a eu des remerciements de les faire rêver d’un projet qui semble extraordinaire », dit-il.

Les plans ne sont pas coulés dans le béton, mais il s’agit du plan A. 

Si le projet d’agrandissement à la bibliothèque ne va pas de l’avant, « il faudra revoir les plans, dit-il. On a quand même acheté deux bâtiments avec l’intention de les démolir et d’aller vers une place publique. »