Le député François Bonnardel persiste et signe: Montréal est en mauvaise posture.

Pour ses propos sur l'«agonie montréalaise» : Bonnardel refuse de s'excuser

Le député caquiste de Granby, François Bonnardel, persiste et signe. Montréal se trouve en mauvaise posture, quoi qu'en pense Jean-François Lisée.
Le député de Rosemont, qui est également le ministre responsable de Montréal, n'a vraisemblablement pas aimé les déclarations que M. Bonnardel a faites la fin de semaine dernière. Celui-ci déplorait alors «l'agonie montréalaise».
En entrevue au Journal de Montréal, le ministre péquiste a exigé des excuses de M. Bonnardel, qu'il n'a pas ménagé. «S'il travaillait à Radio X, à Québec, ça serait normal, mais M. Bonnardel ne travaille pas à Radio X. Et même encore, je trouve que c'est faire offense à cette radio que de la comparer à M. Bonnardel», a-t-il déclaré avant d'ajouter que les caquistes avaient abandonné Montréal au profit des régions.
Tous les détails dans notre édition de mercredi