Les activités proposées à la caserne Joseph-Gallagher ont été fort appréciées des citoyens.

Portes ouvertes à la caserne de Waterloo: les pompiers sur leur 36

La nouvelle caserne des pompiers de Waterloo a ouvert ses portes à la population, samedi après-midi. Une initiative très appréciée des citoyens qui se sont déplacés en grand nombre pour voir les nouvelles installations du Service des incendies de la municipalité inaugurées en février 2018.

Les sapeurs de Waterloo ont mis tout en œuvre pour impressionner les visiteurs. Vêtus de leurs plus beaux uniformes, ils ont accueilli des dizaines de visiteurs intrigués par l’équipement et les installations utilisés dans le quotidien des pompiers. 

Mur d’escalade, jeux gonflables et camions reluisants, il y avait de quoi impressionner à la caserne Joseph-Gallagher.

« C’est une activité que l’on veut à la fois divertissante et éducative. Oui il y a des jeux, mais on met l’accent sur la prévention et les bons réflexes », assure Patrick Gallagher, directeur du Service des incendies de Waterloo.

Pour le volet éducatif, les pompiers ont organisé un rallye permettant aux participants de mieux identifier les sources de risque et les bons réflexes de prévention. « Il y a des risques qui sont bien connus du grand public, par exemple tout ce qui a trait aux combustibles, mais les gens sont souvent peu au courant de ce qui concerne les risques électriques », explique M. Gallagher. 

Une activité d’initiation aux techniques de réanimation cardio-respiratoire était également au menu. « L’objectif, c’est de donner le goût aux gens de suivre le cours complet », avoue-t-il.

Ludique

Si les organisateurs se sont assurés que les visiteurs repartent de la caserne en étant mieux informés, ce sont davantage les activités ludiques qui ont eu la cote. Dès le début des activités à 13 h, une file s’est formée à l’angle de la caserne pour prendre part au tour à bord du camion d’incendie. Les intéressés ont dû attendre quelques minutes avant de monter à bord puisque le véhicule ne pouvait accueillir que quatre citoyens à la fois. 

« J’ai été très impressionnée par les instruments à bord », lance les yeux brillants la jeune Léa-Anne Laporte qui a pris part à l’activité avec ses parents. 

Des membres des familles des pompiers étaient également parmi les visiteurs, curieux de s’imprégner de l’environnement au sein duquel leur proche évolue. « Mon garçon est pompier ici, mais je n’étais jamais entré. J’ai été surprise de voir à quel point c’est grand », reconnaît Johanne Désautels. 

Pour Jean-Claude Lemay, c’est l’écriteau avec le nom du défunt directeur du Service des incendies, Joseph Gallagher, qui le rendait le plus fier. « C’est ça qu’il y a de plus beau, je l’ai connu personnellement Joe ! »

Nouvelles installations

Les nouvelles installations des pompiers de Waterloo permettent aux sapeurs de mieux couvrir leur large territoire. En plus de protéger les citoyens de Waterloo, ils interviennent également à Warden, Saint-Joachim-de-Shefford, Stukely-Sud et Saint-Étienne-de-Bolton. 

Les nouveaux locaux abritent notamment un laboratoire et une salle de décontamination qui permet aux sapeurs de nettoyer leur équipement et de diminuer leur exposition à des risques de cancer ainsi que l’équipement nécessaire pour remplir les bonbonnes d’oxygène.

Les portes ouvertes à la caserne de Waterloo ont par ailleurs permis aux citoyens de se familiariser avec la mission de l’Unité de sauvetage Haute-Yamaska. Cet organisme à but non lucratif œuvre auprès des sapeurs lors de leur intervention. Fondé il y a une trentaine d’années, il est reconnaissable par son autobus de la Sûreté du Québec modifié. 

« On intervient environ une quinzaine de fois par année. Notre rôle est généralement de soutenir les pompiers dans leur intervention. Lorsqu’ils doivent intervenir longuement, les pompiers sont contents d’avoir l’autobus pour se réchauffer. On prépare aussi du café et des grilled-cheese », explique Daniel Caron, président de l’organisme.