Les policiers du Québec, dont ceux de Granby (photo), se mobilisent pour sensibiliser les automobilistes à l’importance de boucler leur ceinture de sécurité.

Port de la ceinture de sécurité: les policiers se mobilisent

Près de 30 décès et 70 blessés graves pourraient être évités chaque année si tous les occupants d’un véhicule bouclaient leur ceinture de sécurité, affirment les policiers du Québec qui font front commun à l’occasion d’une opération nationale concertée pour le port de la ceinture de sécurité.

Dans les faits, la ceinture de sécurité, lorsqu’elle est bouclée, réduit de moitié les risques d’être tué ou blessé gravement. Malgré le haut taux du port de la ceinture — plus de 98 %, selon une enquête menée en 2015 par la Société de l’assurance automobile du Québec —, les personnes qui n’étaient pas attachées sont surreprésentées dans les accidents mortels. 

L’emphase de la campagne sera mise sur le port de la ceinture de sécurité chez les passagers assis à l’arrière qui ont représenté 35,7 % des victimes décédées dans un accident routier entre 2013 et 2017 au Québec, suivi de 28,6 % des conducteurs et, finalement, des passagers avant dans une proportion de 15,5 %.

« Les passagers qui ne sont pas attachés mettent leur vie en danger et celle des autres dans la voiture parce qu’ils deviennent un projectile qui se promène dans la voiture lors d’un impact », explique Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby. 

Les policiers granbyens et ceux de Bromont se joignent au mouvement national, dont les opérations se dérouleront à compter de vendredi jusqu’au 4 avril pour sensibiliser les automobilistes. « On fait de la prévention et de la répression », fait savoir l’inspecteur Marc Tremblay, du Service de police de Bromont. 

Chaque année, les policiers de Granby donnent en moyenne entre 250 et 300 contraventions à des conducteurs ou des passagers qui ont omis de boucler leur ceinture de sécurité.

D’ailleurs, lorsqu’un passager âgé de moins de 16 ans n’est pas attaché, la contravention est refilée au conducteur qui a la responsabilité de s’assurer que tout le monde est attaché dans le véhicule qu’il conduit. 

Cellulaire au volant

Le Service de police Granby profitera de cette campagne pour sensibiliser les automobilistes à l’interdiction d’utiliser son cellulaire au volant, une infraction qui est encore trop souvent commise même si les sanctions sont plus sévères.

« Même si tout le monde comprend que c’est dangereux, encore beaucoup de gens prennent une chance et textent ou répondent au téléphone au volant. Une des clientèles qui est particulièrement visée est celle des jeunes qui sont nés avec un cellulaire dans les mains », indique l’agent Rousseau. 

Les policiers de Granby organiseront d’ailleurs chaque mois des opérations en matière de sécurité routière qui viseront un thème différent, que ce soit l’alcool au volant, la distraction ou encore la cohabitation entre les cyclistes, les piétons et les automobilistes, par exemple.