Le président Donald Trump a signé le décret officialisant sa réforme fiscale dans le Bureau ovale, devant les photographes, avant de partir en vacances dans son club privé de Mar-a-Lago, en Floride.

Trump promulgue sa réforme fiscale avant de partir en vacances

Le président des États-Unis, Donald Trump, a promulgué vendredi sa réforme fiscale de 1500 milliards $ avant de s’envoler vers la Floride pour le temps des Fêtes. Le nouveau programme s'implantera dès 2018.

Le dirigeant a signé la loi dans le Bureau ovale, devant les photographes, avant de partir en vacances dans son club privé de Mar-a-Lago, en Floride.

«Nous voulions attendre jusqu’au 7 ou 8 janvier pour une cérémonie formelle, mais toutes les télévisions se demandaient si j’allais tenir ma promesse et promulguer la loi avant Noël, donc j’ai tout de suite demandé qu’on la prépare», a-t-il déclaré, assis derrière son bureau.

«Une famille moyenne de quatre gagnant 75 000 $ verra son impôt baisser de plus de 2000 $», a-t-il ajouté. «Ils commenceront à le voir en février.»

Le Congrès, à majorité républicaine, a définitivement adopté la loi mercredi.

«La plus grande réforme de la fiscalité depuis une génération est désormais inscrite dans la loi», s’est félicité le président républicain de la Chambre des représentants, Paul Ryan, dans un communiqué. «Comme promis, les Américains commenceront l’année avec un nouveau code des impôts.»

Le président américain a également promulgué un texte distinct de financement temporaire de l’État fédéral, jusqu’au 19 janvier, et qui a permis d’éviter une fermeture des administrations fédérales vendredi soir à minuit.

Possible hausse de la dette nationale

Ce texte inclut aussi plus de 4 milliards $ pour l’achat de missiles et la construction d’une nouvelle base de missiles en Alaska.

C’est toutefois la baisse d’impôt, un objectif de longue date des républicains, qui occupait les pensées du président.

À compter de l’an prochain, la nouvelle loi offrira d’importantes baisses d’impôt aux entreprises et aux Américains fortunés, de même que des réductions modestes aux ménages de la classe moyenne. Donald Trump estime d’ailleurs que la classe moyenne sera la grande gagnante de sa réforme, assurant que «les chiffres parleront d’eux-mêmes».

Cette loi sur la fiscalité est la plus importante depuis 1986, mais elle est loin d’être la plus importante de l’histoire américaine, quoi qu’en pense le président. On s’attend par ailleurs à ce qu’elle contribue à la hausse de la dette nationale.

Le président a ensuite quitté la Maison-Blanche pour Mar-a-Lago, en Floride, où il passera le congé des Fêtes.