Marwah Rizqy et Dominique Anglade se disent toutes deux d’accord pour que le nationalisme reprenne sa place au sein du Parti libéral du Québec.

Rizqy et Anglade à l’aise avec le nationalisme

La proposition des jeunes libéraux fait mouche. Les députées Marwah Rizqy et Dominique Anglade, pressenties pour se lancer dans la course à la chefferie du Parti libéral du Québec (PLQ), se disent toutes deux d’accord pour que le nationalisme reprenne sa place au sein du parti.

«Le Parti libéral, c’est le parti des Québécois. Je pense que c’est un message qui est très fort, et je suis très à l’aise avec ce que les jeunes libéraux ont tenu comme discours jusqu’à présent», a commenté Mme Anglade. 

Les jeunes libéraux lancent mardi soir le cahier de consultation qui mènera au Congrès Jeunes du PLQ en août. Dans ce cahier, le retour au nationalisme et à la fierté québécoise est mis de l’avant comme un moyen de «rebâtir les ponts avec la majorité francophone». 

Mme Anglade, qui a préféré répondre à des questions en anglais avant de répondre aux questions du Soleil sur le nationalisme, se dit tout de même très à l’aise d’utiliser ce terme. «Je n’ai aucun problème avec le mot qui est utilisé. Il faut que ce soit de manière ouverte, de manière inclusive. Mais absolument. Et il faut absolument que ce discours-là aussi soit plus présent au sein du Parti libéral.»

Mme Rizqy croit aussi qu’il faut défendre les intérêts du Québec en premier. «Le Parti libéral du Québec a été pendant plusieurs années le bâtisseur de grands chantiers, alors les jeunes libéraux veulent qu’on renoue avec notre ADN libéral. C’est ça le message qu’ils nous envoient», évalue-t-elle. 

Quand on lui demande de définir le nationalisme ou la nation québécoise, Mme Rizqy hésite. «C’est d’abord en priorité nos besoins québécois. Ne pas faire preuve d’aplaventrisme devant Ottawa», répond-elle. 

Drapeau des Patriotes

À la mi-mai, le PLQ a acquiescé à la demande du Parti québécois de faire en sorte que le drapeau des Patriotes flotte au mât de l’Assemblée nationale lors de la Journée nationale des patriotes: une première. En 2017, l’ex-premier ministre libéral Philippe Couillard s’était opposé à cette demande de l’ex-chef péquiste Jean-François Lisée. 

Dominique Anglade a même publié une vidéo sur les médias sociaux pour souligner la Journée nationale des patriotes. Elle a rendu hommage à «ceux et celles qui se sont tenus debout pour que nous puissions vivre aujourd’hui dans une société plus libre et plus démocratique». «Soyons fiers de l’héritage que nous ont laissé les Patriotes. Le peuple du Québec est un peuple distinct, fier, libre et capable d’assumer ses choix», a-t-elle déclaré. 

L’engagement de la députée Marwah Rizqy envers ce drapeau des patriotes est beaucoup plus timide. «Notre formation politique est d’accord avec ça (qu’il flotte à l’Assemblée nationale)», a-t-elle brièvement commenté mardi.