Le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, a annoncé l’octroi de 22,5 millions $ afin d’améliorer l’offre de services aériens dans les régions.

Québec investit 22,5 M$ pour le transport aérien en région

SHERBROOKE — Québec injecte 22,5 millions $ pour le développement et l’amélioration de l’offre de services aériens en région.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a ainsi annoncé vendredi, à l’aéroport de Sherbrooke, la mise en place du Programme d’aide pour les dessertes aériennes régionales (PADAR), doté d’une enveloppe budgétaire de 22,5 millions $ jusqu’au 31 mars 2022.

Selon le ministre, le PADAR a pour objectifs de « favoriser l’établissement, le développement ou l’amélioration des dessertes aériennes régionales et de doter les acteurs de l’industrie des outils nécessaires pour solidifier et développer leurs activités ».

Le programme est composé de deux volets, soit le financement de dessertes aériennes et la promotion, les études, la mise en marché et l’équipement.

Les demandeurs admissibles au PADAR sont les transporteurs aériens régionaux offrant des services au Québec, les municipalités, les municipalités régionales de comté (MRC) de même que les organismes municipaux ou intermunicipaux relevant de ces dernières, les personnes de droit privé sans but lucratif, les communautés autochtones, ainsi que les organismes locaux travaillant pour le développement du transport aérien.

« On met les sommes sur la table, on répond à ce que l’UMQ demandait depuis des années déjà, et je pense qu’avec ça on va être capable de voir, je l’espère, un léger boum dans les différentes régions, dans les différents aéroports, pour être capables d’avoir des liaisons additionnelles, puis d’amener les Québécois à peut-être utiliser un peu plus l’avion », a expliqué M. Bonnardel aux journalistes après l’annonce.

« On utilise l’automobile énormément au Québec et on fait de grandes distances... Je pense que là, avec cette annonce aujourd’hui, le modèle va changer pour beaucoup de voyageurs dans le futur. »

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) a salué l’annonce du gouvernement, jugeant que la mesure permettra de consolider le rôle de moteurs économiques des aéroports régionaux.

« Ça va permettre le démarrage de nouvelles liaisons aériennes, ça va donc limiter l’isolement », a souligné le président de l’UMQ et maire de Drummondville, Alexandre Cusson, lors de l’annonce.

« Ça aura assurément un impact éventuel sur le tourisme, ça va donc dynamiser nos régions et ça va dynamiser nos dessertes aériennes régionales. Ces dessertes-là, ce n’est pas un luxe, c’est une des clés de la prospérité de toute une région. »

Le président du Comité sur le transport aérien de l’UMQ et maire de Gaspé, Daniel Côté, estime de son côté que le PADAR contribuera à favoriser une plus grande concurrence dans le marché et, ultimement, à réduire les prix pour l’ensemble des usagers.