Québec contre les petits couteaux dans les avions

L’Assemblée nationale exige que Transports Canada revienne sur sa décision d’autoriser les couteaux de 6 cm et moins dans les avions.

Une motion en ce sens a été proposée mercredi par la Coalition avenir Québec. Pour le chef François Legault, une telle baisse de la garde en matière de sécurité dans les avions est «inacceptable». La CAQ croit que cette nouvelle directive fédérale vise à accommoder les Sikhs qui souhaitent porter le kirpan, une arme symbolique. «On ne peut pas permettre à des gens d’avoir un couteau pour des raisons religieuses dans un avion», croit M. Legault.

Le Parti libéral et le Parti québécois ont appuyé la motion de la CAQ, mais strictement pour des raisons de sécurité publique, disent-ils. «Les couteaux, c’est pas tout à fait anodin», a commenté Martin Coiteux, ministre de la Sécurité publique. Selon lui, les Québécois «ont des préoccupations qui sont légitimes» par rapport à leur sécurité et le gouvernement fédéral doit justifier pourquoi il permettrait le port de petits couteaux en avion à partir du 27 novembre. Sinon, il doit faire marche arrière. 

Pour M. Coiteux toutefois, cette question n’a rien à voir avec les religions. «On n’en fait pas du tout, mais vraiment pas du tout une question d’identité religieuse.»

Même son de cloche du côté du Parti québécois. «Ce n’est pas un enjeu qui s’adresse à la communauté Sikh», juge le député Pascal Bérubé. Selon lui, il est tout à fait «logique» d’interdire toute arme blanche à bord des avions, peu importent les raisons invoquées. «Il faut l’équité pour tout le monde.» 

QS s’abstient

Les trois députés de Québec solidaire se sont abstenus de voter sur le sujet. «La sécurité dans les avions, qui peut être contre ça? Mais il y a quelque chose de lâche avec cette motion de la CAQ à vouloir casser du sucre sur le dos des Sikhs sans oser l’avouer franchement», a par la suite commenté le député Amir Khadir sur Twitter. 

Le Bloc québécois avait dénoncé cette nouvelle directive à Ottawa en début de semaine, accusant le gouvernement de vouloir favoriser une petite communauté. 

Pour le ministre fédéral des Transports Marc Garneau, il s’agit plutôt d’un accommodement pour tous les passagers et une façon de se conformer aux normes internationales. Plusieurs pays européens permettent de transporter des lames de moins de 6 cm. De tels petits couteaux restent toutefois interdits par les États-Unis.

La World Sikh Organization a salué cette modification proposée par Transports Canada ces derniers jours. Elle militait pour que les petits kirpans soient autorisés à bord des vols en provenance du Canada.