La députée libérale Marie Montpetit
La députée libérale Marie Montpetit

Pénurie de matériel médical: le PLQ accuse Legault d’avoir menti

Patrice Bergeron
La Presse Canadienne
L’opposition officielle accuse le premier ministre François Legault de mentir quand il affirme que les établissements n’ont pas manqué de matériel de protection pendant la pandémie du printemps dernier.

L'opposition libérale (PLQ) a également soutenu que le gouvernement aurait dit non à une proposition des «approvisionneurs» pour renflouer les réserves stratégiques de matériel en janvier dernier. Cependant le gouvernement a démenti ces renseignements en début de soirée.

En commission parlementaire jeudi midi, la députée libérale Marie Montpetit a brandi un courriel d'un président d'un Centre intégré de santé et de services sociaux (CIUSSS) datant du printemps, indiquant qu'il ne pouvait combler la pénurie de blouses d'un Centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). Il s'agit du CHSLD Berthiaume-Du Tremblay.

Or, la veille, le premier ministre a répondu en commission parlementaire à la cheffe libérale Dominique Anglade que les établissements n'avaient pas vécu de pénurie d'équipements. Il a laissé entendre que ceux qui en avaient manqué n'avaient tout simplement pas levé la main pour en obtenir.

«Erronée et fausse»

«La déclaration faite par le premier ministre est erronée et fausse», a lancé Mme Montpetit à l'étude des crédits du ministère de la Santé. À l'Assemblée nationale, il est très rare qu'un élu accuse directement le premier ministre d'avoir menti.

En réponse, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a répété les propos de M. Legault en précisant que les requêtes en matériel étaient satisfaites dans les 24 heures.

En conférence de presse après la séance, la députée de Maurice-Richard a renchéri. Elle a ajouté que M. Legault a menti jour après jour lors de ses conférences de presse pour faire le point sur la lutte au coronavirus le printemps dernier.

«La confiance des travailleurs de la santé est ébranlée, a-t-elle déclaré. À 13h (lors des conférences de presse), le premier ministre disait: ''Je vous assure qu'il ne manque pas de matériel de protection.'' C'est faux. Les travailleurs de la santé vont pouvoir vous le dire.»

Réserve d'équipements

En janvier, en prévision de la pandémie, les fournisseurs auraient rencontré les autorités gouvernementales pour leur offrir de regarnir les réserves, masques, blouses, etc., selon l'opposition libérale.

«Quelle était la nature de cette rencontre? Quelle était la demande? Qui était présent à cette rencontre? Quelle a été la conclusion de cette rencontre?», a demandé Mme Montpetit.

Or une rencontre a bel et bien eu lieu en janvier, mais entre des gestionnaires du ministère, à l'interne. C'est en février qu'une réunion a eu lieu avec les fournisseurs. Puis les 18 et 20 février, deux commandes ont été passées, soit 750 000 masques de procédure et 600 000 masques N95 - l'équivalent des besoins du réseau pour une année complète avant la pandémie.

La députée libérale avait fait valoir en après-midi que l'Alberta a commandé des équipements de protection en décembre et la Colombie-Britannique en janvier.