Le ministre des Finances, Bill Morneau

Ottawa pourrait atteindre le déficit zéro cinq ans plus tôt que prévu

OTTAWA - Une croissance économique plus soutenue que prévu en 2017 a permis de retrancher quelques années dans l'échéancier vers l'atteinte du déficit zéro au gouvernement fédéral, conclut un nouveau rapport du ministère des Finances.

Ce rapport prédit qu'en l'état actuel des politiques publiques à Ottawa, le gouvernement fédéral pourrait s'attendre à afficher des déficits annuels jusqu'en 2045-2046, ce qui est quand même cinq ans plus tôt que ce qu'il prédisait l'an dernier.

Le rapport précise toutefois qu'«étant donné l'incertitude intrinsèque entourant les projections à long terme et l'éventail des résultats possibles», ces projections ne doivent pas être considérées comme des prévisions, mais plutôt comme «un scénario de référence plausible».

Après des moments difficiles en 2016, l'économie du Canada a connu une assez bonne année en 2017, ce qui se traduit par une amélioration des soldes budgétaires du gouvernement et du ratio de la dette au PIB. Le rapport souligne toutefois que le vieillissement constant de la population canadienne pourrait peser sur la croissance économique au cours des prochaines années.

Les libéraux de Justin Trudeau ont été élus en 2015 après avoir promis notamment de relancer et de soutenir l'économie en procédant à des investissements massifs dans les infrastructures. Ils admettaient d'emblée qu'à cause de ces investissements, le gouvernement fédéral afficherait des déficits annuels d'au plus 10 milliards $ pendant quelques années, jusqu'à l'atteinte de l'équilibre budgétaire en 2019-2020 - juste avant les prochaines élections générales.

Confrontés ensuite à la chute des prix du pétrole en 2016, les libéraux ont finalement renoncé à ces cibles budgétaires pour le retour aux déficits zéro, et ils n'en ont pas fixé de nouvelles depuis.