Rachel Notley a aussi attaqué Jason Kenney et les conservateurs unis, qui mènent dans les sondages.

Notley de nouveau candidate au poste de première ministre

EDMONTON — Rachel Notley a annoncé dimanche qu’elle se présentera de nouveau aux prochaines élections albertaines, vantant les mérites de son gouvernement et qualifiant son adversaire conservateur, Jason Kenney, de politicien bonimenteur.

«Je n’ai pas fini de me battre parce que nous venons tout juste de commencer, a déclaré Mme Notley à ses partisans qui l’ovationnaient. Je m’appelle Rachel Notley et je me présente à nouveau pour être votre première ministre.»

Les élections provinciales doivent se dérouler au printemps.

La première ministre albertaine a souligné les changements que son gouvernement a implantés au cours de son mandat, notamment son plan contre les réchauffements climatiques, les modifications à la législation sur le travail, le salaire minimum plus élevé et la plus grande offre de service dans les domaines de la santé, de l’éducation et des services sociaux. Mais ces réformes ont eu un prix élevé. Le déficit de la province s’est creusé, atteignant plusieurs milliards de dollars.

Mme Notley a aussi attaqué M. Kenney et les conservateurs unis, qui mènent dans les sondages.

Elle a déclaré que le programme du Parti conservateur uni (PCU) devait être accompagné d’un avertissement de prévention. «Attention, ce produit privatisera vos soins de santé, réduira l’éducation vos enfants, diminuera vos droits et imposera une grosse réduction d’impôt aux plus riches. Cela peut vous faire mal. Pour de plus amples renseignements, appelez Jason Kenney», a lancé Mme Notley.

Pour le leader parlementaire conservateur, Jason Nixon, présent à titre d’observateur, ces attaques prouvent que le NPD est un parti désespéré.