L’ex-député, ministre et sénateur Pierre De Bané s’est éteint à l’âge de 80 ans jeudi matin.

L'ex-député, ministre et sénateur Pierre de Bané n'est plus

MATANE — L’ex-député, ministre et sénateur Pierre De Bané s’est éteint à l’âge de 80 ans mercredi. Élu dans la circonscription de Matane en juin 1968 sous la bannière du Parti libéral du Canada, il devenait la première personne d’ascendance arabe à faire son entrée à la Chambre des communes.

Il sera réélu pendant 16 ans. De 1978 à 1982, le premier ministre Pierre-Elliott Trudeau lui confiera quatre ministères. Il sera d’ailleurs le dernier ministre fédéral dans Matane-Matapédia.

La région lui doit la création de l’Institut Maurice-Lamontagne de Mont-Joli, de l’usine Panval de Sayabec et de l’édifice du ministère de l’Approvisionnement et des Services de Matane. Pierre De Bané sera ensuite sénateur jusqu’à sa retraite en 2013.

Né en Palestine

Né en 1938 à Haïfa en Palestine de parents réfugiés libanais, il immigre au Québec avec sa famille en 1951. Il devient d’abord avocat et professeur de droit à l’Université Laval.

Les réactions à son décès sont nombreuses. «C’est avec une profonde tristesse que j’ai pris connaissance du décès de Pierre De Bané, […] promoteur engagé de la francophonie», s’est exprimé le secrétaire général de l’Assemblée parlementaire de la francophonie et député français, Jacques Krabal. 

Le député de Matane-Matapédia et chef intérimaire du Parti québécois, Pascal Bérubé, a offert ses condoléances via Twitter : «Il était un homme politique fort apprécié dans ma région. Son bureau était situé juste en face de ma résidence familiale lorsque j’étais enfant.» L’actuel député libéral fédéral de la circonscription, Rémi Massé, a également adressé ses condoléances à son épouse Élisabeth Nadeau et à sa famille. Le maire de Matane, Jérôme Landry, a souligné qu’il a été «un ministre qui a fait sa marque dans l’Est-du-Québec.»