L’économie et la culture pour raviver la souveraineté à Québec

Le Parti québécois (PQ) mise sur l’économie et la culture pour raviver la flamme de la souveraineté dans la grande région de Québec.

Ces deux thèmes seront au coeur d’un colloque organisé à l’Université Laval le dimanche 25 août. «À Québec, on est des pragmatiques», évalue Serge Bonin, comédien et candidat du PQ défait aux dernières élections. 

M. Bonin, qui organise le colloque de dimanche, croit que le Parti québécois aurait intérêt à faire des calculs afin d’expliquer les bénéfices financiers de la souveraineté aujourd’hui. «Les gens veulent savoir : la souveraineté, qu’est-ce que ça me donne de plus dans mes poches?»

M. Bonin évalue que les électeurs de Québec et de Chaudière-Appalaches sont également sensibles à toutes les questions qui touchent la culture et la langue française. 

D’autres ateliers seront consacrés au «climat de confrontation particulier» qui existe dans la grande région de Québec, par rapport à la mobilité ou à l’immigration par exemple. «Entre les courants de pensée fortement marqués et polarisés, y a-t-il des voies de réconciliation possible? Peut-on développer au parti une approche originale qui nous permettrait de marier les intérêts pour le bénéfice de l’avenir de notre région?», indique le cahier de consultation. 

M. Bonin ne s’inquiète pas qu’aucun candidat ne soit encore pressenti pour devenir chef du PQ. Selon lui, des candidats potentiels commencent à se manifester, mais l’exécutif du PQ — dont il fait partie —, préfère qu’un débat d’idées ait lieu cet automne, avant que l’attention ne soit portée sur la course à la chefferie. 

Le colloque qui aura lieu au pavillon Vachon de l’Université Laval à partir de 9h dimanche sera également diffusé en direct sur les médias sociaux et une interaction sera possible avec les internautes.