Jean-François Lisée a montré à l'Assemblée nationale, mardi, les tweets qu'avait publié le premier ministre Justin Trudeau en janvier 2017.

Demandeurs d’asile: Trudeau doit corriger le tir, dit le PQ

Le Parti québécois a réitéré mardi sa volonté de voir le premier ministre du Canada corriger le tir et indiquer aux futurs demandeurs d’asile que neuf demandes sur dix sont refusées.

Tour à tour, la porte-parole du PQ en matière d’immigration, Catherine Fournier, et le chef Jean-François Lisée ont demandé à Justin Trudeau d’envoyer un message sur les réseaux sociaux afin de cesser d’entretenir les «faux espoirs» qu’il avait fait il y a près d’un an. 

«À ceux qui fuient la persécution, la terreur et la guerre, sachez que le Canada vous accueillera», avait tweeté le premier ministre en janvier 2017. Selon le PQ, ce message a semé la panique au sein du corps diplomatique canadien, alors que plusieurs personnes avaient senti un appel du premier ministre à ouvrir les frontières. 

Vu par près de 750 000 personnes à travers le monde, il aurait aussi contribué à l’important afflux de migrants irréguliers, qui traversent la frontière à pied en provenance des États-Unis, estime l’opposition officielle.    

Lundi, le ministre des Transports du Canada Marc Garneau a indiqué que près de neuf demandeurs d’asile sur dix sont retournés chez eux au terme de l’examen de leur demande, et qu’une demande d’asile ne constitue pas un «passe-droit» pour entrer au Canada. 

Couillard interpellé

Souhaitant l’intervention de Philippe Couillard, M. Lisée s’est permis de l’interpeller durant la période de questions: «Pourquoi il ne veut pas demander ça respectueusement à Justin Trudeau? Est-ce qu’il a peur de lui? Est-ce qu’il est gêné de lui demander ça? Ou est-ce qu’il travaille pour lui?» a-t-il lancé. 

Avant même que Catherine Fournier dépose en Chambre une motion exigeant que le premier ministre Trudeau corrige son «erreur», Philippe Couillard a rejeté le libellé, se permettant même de blaguer sur la proposition de l’opposition officielle. 

«Franchement, adopter une motion ici qui nous ferait rédiger la correspondance du premier ministre du Canada? Il faut le faire, là. Je pense qu’il faut saluer la créativité de l’opposition officielle», a-t-il dit.