Martine Ouellet a nommé l'ancien ministre péquiste Gilbert Paquette (au centre) conseiller spécial, et le politologue Denis Monière (à droite) nouveau directeur de cabinet de l'aile parlementaire du Bloc québécois.

Bloc québécois: Denis Monière et Gilbert Paquette dans l'équipe de Martine Ouellet

MONTRÉAL — La chef du Bloc québécois, Martine Ouellet, a nommé le politologue Denis Monière et l'ancien ministre péquiste Gilbert Paquette dans sa garde rapprochée en vue des prochaines élections fédérales.

Mme Ouellet a annoncé ces nominations samedi dans un courriel transmis aux présidents de comté, qu'a pu consulter La Presse canadienne.

Le politologue Denis Monière sera ainsi le nouveau directeur de cabinet de l'aile parlementaire du Bloc québécois. M. Monière, qui a longtemps enseigné la science politique à l'Université de Montréal, s'est auparavant impliqué au sein d'Option nationale. Dans les années 80, il avait cofondé deux partis, le Parti nationaliste (fédéral) et le Parti indépendantiste (provincial).

Dans une lettre ouverte publiée dans Le Devoir récemment, M. Monière avait écrit que le Bloc québécois ne survivrait que s'il choisissait de faire de sa mission première la promotion de l'indépendance — un concept qui ne fait pas l'unanimité parmi d'anciens députés du Bloc et parmi les députés du Groupe parlementaire québécois, qui ont démissionné du caucus bloquiste.

Quant à l'ancien ministre Gilbert Paquette, il sera conseiller spécial de Martine Ouellet, notamment en ce qui a trait au programme. Cet ancien ministre dans le gouvernement de René Lévesque est un allié de longue date de la chef bloquiste.

Il l'avait appuyée dans la course à la direction du Parti québécois en 2016, et dans la course à la direction du Bloc québécois, en 2017, qui a finalement mené au couronnement de Mme Ouellet.

«Je suis convaincue que l'arrivée de Denis Monière et Gilbert Paquette au sein de l'équipe du Bloc québécois permettra de renforcer le travail parlementaire d'une part, et d'établir une stratégie efficace en vue des prochaines élections canadiennes», a conclu Martine Ouellet dans son courriel.

Les membres du Bloc québécois seront réunis en conseil général au mois de juin, pour se prononcer sur la mission de leur parti et sur leur confiance envers la chef, Martine Ouellet.