Michael Vautour et Lorraine Deschênes ont présenté la première politique familiale de Shefford, mardi soir.

Politique familiale de Shefford: «un document phare pour la municipalité»

Après avoir mis en place une politique pour les aînés, la municipalité de Shefford se dote d’une politique familiale. Le conseiller municipal responsable des questions famille, Michael Vautour, et la chargée de projets Lorraine Deschênes ont dévoilé le résultat de deux ans de travail, mardi soir.

La politique familiale permettra d’encadrer les décisions futures du conseil municipal. «C’est un document phare pour la municipalité afin d’avoir toujours une pensée famille, souligne M. Vautour. Un conseil municipal, c’est de passage, tandis que le document va rester.»

Avec la construction à venir du Lab-École et du centre communautaire, il devenait nécessaire de se doter d’un tel cadre décisionnel. «D’avoir des bâtiments vides, ça ne sert à rien. Ça prend des gens pour les faire vivre. Le cœur va venir des gens.» La politique permettra de mobiliser la population.

Le travail a donc débuté il y a deux ans. L’automne dernier, Lorraine Deschênes s’est jointe au comité de travail à titre de chargée de projet. Le comité lui-même était formé de gens du milieu communautaire, mais aussi de citoyens des quatre coins de Shefford, qui a un vaste territoire aux enjeux différents.

Ils ont dressé un portrait complet de la municipalité, en commençant par la composition du territoire, les ressources de la communauté et des statistiques démographiques. Un sondage a été fait auprès des enfants, des adolescents et des adultes. Quelques faits saillants en sont ressortis, notamment que les citoyens sont très attachés à la nature. C’est la principale raison pour laquelle ils se sont installés à Shefford. La conservation et l’environnement sont au coeur de l’identité sheffordoise.

Transport actif

Les conditions de circulation et la sécurité pour les déplacements actifs sont également un enjeu.

«Autant les adultes que les enfants craignent d’aller sur nos routes numérotées (en vélo ou à pied) en raison de la grande vitesse des véhicules, remarque le conseiller municipal, lui-même partisan des déplacements à vélo. Les accotements ne sont pas larges. On a la chance d’avoir un ministre des Transports ouvert au développement des réseaux cyclables, alors on va essayer d’en profiter», ajoute-t-il en faisant au clin d’oeil à la déclaration de François Bonnardel en la matière la semaine dernière.

Les citoyens souhaitent aussi être mieux informés, surtout en ligne et sur les réseaux sociaux. Le Canton de Shefford n’avait pas de page sur Facebook jusqu'à la mi-août et il semblerait que ce soit le moyen le plus efficace pour informer les jeunes.

Les élus étudieront en plus la question des immeubles locatifs afin d’attirer des familles qui n’ont pas les revenus pour acheter.

Huit pages d’actions

Une vision, des valeurs et des objectifs ont été déterminés, de même que six champs d’action. Organisation municipale et communication; urbanisme, habitation et mise en valeur du territoire; participation sociale et engagement citoyen; mobilité, transport et sécurité; loisirs, culture et vie communautaire; environnement sain et favorable à la santé sont autant de thématiques qui mèneront à des actions concrètes d’ici 2022.

Les huit pages d’actions, déjà réalisées ou à réaliser, seront mises en ligne bientôt. On y trouve par exemple des actions concernant une évaluation des installations à ajouter dans les parcs, des activités ponctuelles gratuites et la poursuite de l’appui au CENS (Conservation espace nature Shefford).