La politique d’asphaltage de Bromont, adoptée à la séance du conseil municipal du 1er avril dernier, franchira bientôt une étape importante.

Politique d’asphaltage à Bromont: la date butoir approche

La politique d’asphaltage de Bromont, adoptée à la séance du conseil municipal du 1er avril dernier, franchira bientôt une étape importante.

Un citoyen qui veut entamer une telle démarche doit au préalable rencontrer le personnel des Services techniques. Il devra ensuite recueillir les signatures de 75 % des propriétaires du secteur en question souhaitant aller de l’avant. 

Dans la majorité des cas, une rue ne peut être asphaltée seule alors que les autres voies qui s’y connectent demeureraient en gravier, a expliqué le directeur des services techniques, Steve Médou. 

Notamment pour assurer un entretien fluide de ces artères routières dans un secteur donné. La requête des résidents devra être transmise à la municipalité avant le 31 juillet. 

Si ce critère est satisfait, une « étude préliminaire » pour les travaux sera réalisée. « Entre le 15 et le 30 septembre, une lettre détaillant l’objet de la demande, les coûts estimés des travaux et le montant estimé de la taxe d’amélioration imposée aux citoyens concernés », a spécifié la Ville. 

En connaissance de cause, les citoyens auront jusqu’au 15 octobre pour accepter ou non de poursuivre la démarche. 

Pour ce faire, « la majorité des deux tiers des propriétaires concernés » doivent donner le feu vert, sans quoi, le projet sera abandonné. Si les résidents veulent toujours l’asphaltage, l’initiative sera présentée aux membres du conseil, qui trancheront dans le dossier. 

Les travaux seraient alors soumis à une grille d’évaluation avant que l’enveloppe soit inscrite au budget de l’année suivante