Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Plusieurs barrages routiers seront organisés par le Service de police de Granby durant le temps des Fêtes.
Plusieurs barrages routiers seront organisés par le Service de police de Granby durant le temps des Fêtes.

Plusieurs barrages routiers à prévoir

Florence Tanguay
Florence Tanguay
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Alors que les restaurants et les bars de l’Estrie sont fermés, le Service de police de Granby prévoit effectuer une série de barrages routiers dans les quartiers résidentiels durant le temps des Fêtes.

Les festivités de la fin décembre auront une couleur différente cette année, en raison de la pandémie de COVID-19. «On comprend que, compte tenu de la pandémie, les grands rassemblements n’auront pas lieu», indique Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby, lors d’une conférence de presse en prévision du temps des Fêtes.

Malgré les mesures sanitaires en place en zone rouge qui proscrivent les grandes rencontres familiales ou les sorties dans les bars, les policiers de Granby s’attendent tout de même à ce que les citoyens consomment de l’alcool. «Le message qu’on veut passer aujourd’hui, c’est ‘’Lorsqu’on conduit, on ne boit pas’’», rappelle M. Rousseau.

Des barrages loin des artères habituelles

Afin de s’assurer que tous les automobilistes respectent la limite de 80 mg d’alcool par 100 ml de sang, des barrages routiers seront organisés tout au long de la période des Fêtes.

«On a des commentaires des gens qui sont surpris qu’on fasse ça alors que les bars et les restaurants sont fermés, exprime Guy Rousseau, mais les policiers peuvent être partout, notamment dans les quartiers résidentiels.» Les usagers de la route peuvent donc s’attendre à être interceptés par des policiers un peu partout à Granby, pas seulement sur les artères principales.

M. Rousseau rappelle que l’objectif demeure d’effectuer de la sensibilisation auprès des automobilistes. Avec l’organisme Opération Nez Rouge qui n’offre pas de service de raccompagnement cette année, il revient encore davantage aux citoyens de s’assurer que leurs proches qui ont consommé de la drogue ou de l’alcool ne prennent pas le volant.

Lors des barrages routiers, les policiers seront munis d’appareils de détection approuvés, qui permettent de faire sur place une détection rapide de l’alcoolémie.

De 2014 à 2018, au Québec, la conduite avec les capacités affaiblies a été à l’origine, en moyenne, d'environ 90 décès chaque année. Les accidents impliquant un conducteur ayant consommé de la drogue ou de l’alcool ont aussi, en moyenne, blessé gravement environ 210 personnes et causé des blessures mineures à 1750 autres chaque année, durant cette même période.