Contrairement aux écocentres de La Haute-Yamaska, ceux de Brome-Missisquoi ferment leurs portes durant l’hiver.

Plus qu’un mois pour profiter des écocentres de Brome-Missisquoi

Les citoyens de Brome-Missisquoi doivent faire vite s’ils veulent profiter de leurs écocentres avant l’hiver. L’horaire régulier se termine en novembre et les centres demeureront ensuite fermés jusqu’en avril 2019.

Contrairement aux écocentres de La Haute-Yamaska qui sont ouverts 12 mois par année, ceux de Brome-Missisquoi suspendront leurs activités dès la fin du mois de novembre. L’écocentre de Bromont sera ouvert le 3 novembre, celui de Lac-Brome le 10 novembre, celui de Cowansville le 17 novembre et enfin celui de Farnham le 24 novembre.

« Un citoyen de Bromont peut très bien se rendre à l’écocentre de Farnham, il suffit d’avoir une preuve de résidence dans la MRC », rappelle d’ailleurs la coordinatrice en environnement de la MRC Brome-Missisquoi, Valérie Nantais-Martin.

Ce sera la troisième année que les écocentres seront fermés durant la saison froide. Le Conseil des maires de la MRC avait décidé en 2015 de fermer les écocentres de janvier à avril. Cette période a par la suite été allongée d’un mois.

« C’est une question d’espace parce que les écocentres sont en réalité dans les garages municipaux, mais surtout de coûts. C’est dispendieux d’avoir toute une équipe disponible tous les samedis et souvent ces employés travaillent dans le déneigement durant l’hiver », souligne Valérie Nantais-Martin.

Selon cette dernière, on observait une forte diminution de l’achalandage des écocentres durant les mois les plus froids.

Il sera toutefois toujours possible de venir porter ses résidus domestiques dangereux (RDD) comme les batteries usagées, cartouches d’encre et huiles à la régie intermunicipale de gestion des matières résiduelles de Brome-Missisquoi à Cowansville, selon l’horaire régulier déjà en vigueur.

« Pour quelqu’un qui ferait des rénovations durant l’hiver, il y a la régie intermunicipale à Cowansville où les matériaux de construction sont acceptés, mais il faut payer », explique Mme Nantais-Martin.

La MRC prévoit par ailleurs prendre le pouls des usagers des écocentres dès leur réouverture en avril 2019.

« Il s’agira de faire un bilan de nos services après cinq ans d’existence et de voir ce que les citoyens attendent de nous, explique la coordinatrice en environnement de la MRC Brome-Missisquoi. Il est possible que l’ouverture hivernale fasse partie des recommandations, mais évidemment, cela aura un coût. »