Pierre Breton, député de Shefford, et Pierre Fontaine, maire de Roxton Pond, ont annoncé des travaux pour rendre plus accessibles trois endroits de la municipalité.

Plus de 83 000 $ pour l’accessibilité à Roxton Pond

La Ville de Roxton Pond bénéficiera d’une enveloppe de 83 363 $ pour faciliter l’accès à l’hôtel de ville, au centre communautaire, et au passage du barrage du lac Roxton.

Deux rampes permettent déjà de se rendre à la salle du conseil et au sous-sol du centre communautaire, mais elles ne répondent plus aux normes en vigueur, souligne le maire de Roxton Pond, Pierre Fontaine. Le passage du barrage sera quant à lui réaménagé pour permettre aux personnes à mobilité réduite de circuler.

Le député fédéral de Shefford, Pierre Breton, a annoncé mardi cette subvention afin d’aider la municipalité dans la réalisation de ces travaux. Roxton Pond investira une somme tout aussi importante pour la réalisation des travaux.

À l’arrière de l’hôtel de ville, la pente « n’est pas adéquate. Avec un fauteuil roulant, on ne peut pas descendre là, remarque M. Fontaine. À la salle communautaire, pour descendre à l’âge d’or ou à la salle du cercle des fermières, la pente n’est pas bonne non plus. On a un dénivelé de quasiment trois pieds, c’est très dangereux l’hiver. On a vraiment de la difficulté à circuler là ».

La rampe d’accès est nécessaire non seulement pour les personnes circulant en fauteuil roulant, mais aussi pour toutes personnes à mobilité réduite et pour les parents avec leurs poupons installés dans une poussette puisque les salles en location servent à toutes occasions.

Avant l’hiver

Ce seront les deux priorités de la municipalité. Les élus souhaitent que ces deux rampes d’accès soient refaites avant l’hiver. 

« Et en plus, au lac, il y a des personnes qui voudraient aller voir leurs enfants ou petits-enfants jouer au soccer, mais ils ne sont pas capables d’entrer parce que les clôtures ne sont pas adéquates », ajoute le maire.

« C’est aussi une place où on pratique ce qu’on appelle la pêche à gré, pas de bateau, sur le bord de l’eau, renchérit le conseiller municipal Serge Tremblay, qui s’est occupé du dossier. Si je suis handicapé, je ne peux pas y aller. Il n’y a pas d’accès. »

Les clôtures sont installées de sorte qu’un véhicule tout-terrain ne peut y entrer, mais ça vaut aussi pour les fauteuils roulants ou toute autre aide à la mobilité d’une certaine largeur.

L’architecte travaille encore sur le projet et l’appel d’offres est lancé pour la réalisation des travaux. Il se pourrait que l’accès sur le barrage ne soit modifié qu’au printemps prochain.