Près de 100 organismes et entreprises de la circonscription de Shefford se partageront une aide financière de 675 524 $ dans le cadre du programme Emplois d’été Canada destiné à l’embauche de jeunes âgés de 15 ans à 30 ans.

Plus de 200 emplois d’été créés dans Shefford

Plus de 200 emplois d’été seront créés dans la circonscription de Shefford grâce à une aide financière de plus de 675 000 $ accordée par le gouvernement fédéral.

Le député libéral Pierre Breton en a fait l’annonce jeudi matin en présence de plusieurs représentants d’organismes et d’entreprises qui se partageront l’enveloppe de
675 524 $ du programme Emplois d’été Canada offerte dans Shefford.

« Un programme comme celui-ci est crucial. Il vise à faire croître l’économie de la région, mais il offre surtout aux jeunes de notre région l’occasion d’acquérir des compétences professionnelles, tout en recevant de la formation et de l’accompagnement qui leur permettront de réussir aujourd’hui et demain », a indiqué Pierre Breton. 

Le programme permettra la création de 211 emplois au sein de 97 organisations établies dans 20 municipalités de la circonscription de Shefford. Elles recevront des sommes qui varient entre 1500 $ et 23 000 $.

Les critères d’admissibilité au programme ont d’ailleurs été assouplis pour permettre aux étudiants, mais également à tous les jeunes âgés de 15 à 30 ans de bénéficier d’un emploi d’été. Ainsi, des jeunes qui sont des décrocheurs pourront intégrer ou réintégrer le marché du travail. 

Un coup de main précieux

Cette aide financière est plus que précieuse pour les organismes. Certains services ne pourraient plus être rendus faute de pouvoir embaucher des travailleurs.

« On a vraiment besoin de ces étudiants-là », affirme Daniel Bernard, directeur général du club de golf Miner où se déroulait la conférence de presse. 

« En 2016, on avait 211 membres. En 2019, ils sont plus de 400. On est en belle progression et cette belle progression là, on peut la compléter avec le programme étudiant », ajoute-t-il. Trois étudiants seront d’ailleurs engagés au club de golf grâce à une aide financière de 10 794 $ issu de ce programme. 

Pour sa part, l’Association du mont Rougemont recevra près de 8000 $, ce qui permettra l’embauche de deux employés cet été. « Si ce n’était pas de ce programme, on n’aurait pas ou à peu près pas d’employés, affirme le coordonnateur Pierre Pontbriand. Les petits organismes sans but lucratif au Québec, et au Canada sans doute, jouent un rôle important dans l’économie et la société puisqu’ils offrent de nombreux services essentiels à la population. »

Ces emplois d’été représentent parfois le début d’une longue aventure pour un jeune travailleur dans une entreprise. À la Fondation J. Armand Bombardier de Valcourt, un jeune embauché pour un emploi d’été il y a 11 ans, et qui a gravi un à un les échelons, a récemment été promu responsable des archives, a raconté la directrice générale, Sonia Labrecque. 

Au cours des quatre dernières années, 2,3 millions de dollars ont été investis dans Shefford dans le cadre du programme Emplois d’été du Canada.