Le dévoilement des bénéficiaires du Fonds de développement a eu lieu dans les locaux de la Coop Au Coeur du village.

Plus de 200 000 $ pour quatre projets en Haute-Yamaska

Quatre projets de la région pourront compter sur un intéressant coup de pouce du Fonds de développement des communautés cette année. Les promoteurs retenus se partageront une enveloppe de 206 407 $ de la MRC de la Haute-Yamaska.

Décrit comme un effet de levier dans les communautés de la région, ce Fonds a été créé en 2016 pour pallier la disparition du Programme de Pacte rural. Pour l’année 2017-2018, l’appel de propositions a entraîné le dépôt de sept projets.

Parmi les récipiendaires, la Coopérative de solidarité La Passerelle de Granby a obtenu la plus belle part du gâteau, soit 60 000 $ pour la réalisation d’une étude préliminaire et 60 000 $ pour la construction de la résidence elle-même. Rappelons que La Passerelle est un projet de résidence coopérative de 40 logements à l’intention des 65 ans et plus et estimé à 5,8 millions $.

Le but, a résumé le président, Michel Benoit, est d’offrir aux aînés des logements adéquats à prix raisonnables, en leur permettant un véritable milieu de vie où ils seront « maîtres chez eux ». « C’est un geste de foi que la MRC a mis en nous », a lancé M. Benoit en saluant cette aide financière.

Un autre rêve, celui de la Maison des jeunes L’Exit de Waterloo cette fois, pourrait voir le jour grâce à une enveloppe de 60 000 $ du Fonds. Évalué à 97 000 $, le projet consiste à ériger une serre solaire passive sur la propriété de l’organisme. « Chez nous, tout devient prétexte aux saines habitudes de vie », a affirmé la jeune Pamela Pontbriand, en rappelant que la Maison des jeunes cultive un potager depuis 1996. Cet ajout permettra notamment de bonifier sa mission d’éducation et son autonomie.

La Coopérative de solidarité Au Coeur du village de Saint-Joachim-de-Shefford a pour sa part reçu 16 407 $ (sur un projet de 27 345 $) pour valoriser le sous-sol de sa bâtisse et en améliorer l’accès. Le populaire marché aux puces pourra notamment s’y installer. « Cela permettra de libérer l’étage pour y tenir d’autres activités profitables et ainsi assurer la pérennité de la Coopérative », a laissé entendre son président, Gaëtan Gibeault.

Le dévoilement des bénéficiaires du Fonds de développement a d’ailleurs eu lieu dans les locaux de la Coop, qui a déjà profité du programme par le passé.

La Fondation pour la sauvegarde des écosystèmes du territoire de la Haute-Yamaska s’est quant à elle enrichie de 10 000 $, qui lui permettront de jumeler quatre écoles de Granby, Roxton Pond, Saint-Joachim et Waterloo à des milieux naturels à proximité. À travers des ateliers en classe et à l’extérieur, les élèves auront la chance de se rapprocher de la nature. Ce projet-pilote est d’une valeur de 20 870 $.

Depuis 2016, la MRC de la Haute-Yamaska a versé 433 613 $ à travers le Fonds de développement des communautés. Le préfet de la Haute-Yamaska, Paul Sarrazin, a par ailleurs assuré que ce programme était là pour rester et que les maires du territoire prévoyaient déjà établir les paramètres de sa troisième édition.