La 29e Fête des mascottes a pris fin hier après un parcours parfait de cinq jours.

Plus de 100 000 personnes à la Fête des mascottes selon les organisateurs: un parcours parfait

Une soixantaine de peluches géantes. Trois scènes. Deux aires de jeux gonflables. Des dizaines d'amuseurs publics et de spectacles. Un petit train et une petite fermette. Mais surtout, d'innombrables câlins et tout autant de sourires, le tout sous un soleil radieux qui n'a cessé de briller. Vraiment, on ne peut que saluer le succès de la 29e Fête des mascottes, qui a pris fin hier après un parcours parfait de cinq jours.
Ce bilan plus que positif a de quoi effacer la déception de l'édition 2013. En raison notamment du mauvais temps, on y avait accueilli à peine 80% des 100 000 personnes s'étant présentées en 2012, un record pour l'organisation. Selon Jennifer Martin, coordonnatrice au développement économique pour Commerce et Tourime Granby et région, autant les données d'achalandage que les retombées éco nomiques sont supérieures à celles de l'an dernier.
Nul doute que le cap des 100 000 visiteurs a été franchi cette année, estime quant à lui Frédéric Laflamme, président de l'Agence Lion, qui organise l'événement depuis six ans déjà. «C'est difficile d'estimer précisément combien de personnes il y a eu, surtout que des gens reviennent, mais quand on regardait en bas de la rue Principale, on voyait qu'elle se remplissait.»
Dame Nature a joué un grand rôle dans la réussite de la fête. «On a été chanceux parce qu'il n'a pas fait trop chaud... Pour nos mascottes aussi. La canicule peut être aussi dommageable pour l'achalandage que la pluie, poursuit M. Laflamme. Ce n'est pas agréable de tenir une vente-trottoir quand il fait si chaud que l'asphalte devient humide.»
Tous les détails dans notre édition de lundi