L’accident le plus marquant de 2019 est survenu sur la route 112 à Ascot Corner. Deux personnes avaient perdu la vie à la hauteur du chemin Paul en septembre.
L’accident le plus marquant de 2019 est survenu sur la route 112 à Ascot Corner. Deux personnes avaient perdu la vie à la hauteur du chemin Paul en septembre.

Plus d’accidents mortels en Estrie en 2019

Même si la tendance des décès sur les routes de l’Estrie est à la baisse depuis cinq ans, le nombre de personnes décédées sur les routes a doublé en Estrie en 2019.

Ce sont douze personnes qui ont perdu la vie sur les routes estriennes au cours de la dernière année complète comparativement à six en 2018.

Entre 2014 et 2018, le nombre de décès sur les routes de l’Estrie avait fléchi de vingt à six décès.

Dans l’ensemble du Québec, ce sont 33 personnes qui ont perdu la vie.

L’accident le plus marquant de 2019 est survenu sur la route 112 à Ascot Corner. Deux personnes avaient perdu la vie à la hauteur du chemin Paul en septembre.

Un camionneur a perdu la vie dans une bretelle de l’autoroute 55 à Magog en janvier 2019, alors qu’un cycliste est décédé après avoir été percuté par un automobiliste sur la route 161 à Stratford. Des accusations criminelles ont été portées à la suite de ces deux accidents mortels.

Des accidents mortels en avril et en octobre sont survenus sur l’autoroute 10 à Shefford.

Les routes de Potton, Dunham, Stanstead, Danville et Farnham ont aussi été le théâtre d’accidents mortels en Estrie en 2019.

Le porte-parole de la SAAQ, Mario Vaillancourt, signale qu’il n’y a pas d’explication particulière pour justifier cette augmentation de décès sur les routes de l’Estrie en 2019.

Seize personnes avaient perdu la vie en 2017 sur les routes de l’Estrie comparativement à six en 2018 pour doubler avec douze décès en 2019.

« Le nombre de blessés graves sur les routes de l’Estrie reste relativement stable, alors qu’il y a une légère augmentation des blessés légers. Au global, il y a plus de victimes sur les routes de l’Estrie en 2019. Il est difficile de mettre le doigt sur une cause particulière pour expliquer cette hausse », mentionne Mario Vaillancourt.

Sur les 1334 blessés graves sur les routes du Québec, 58 sont survenus en Estrie. Il y a eu 1316 blessés légers sur les routes de l’Estrie en 2019.

La vitesse est surreprésentée comme cause des accidents mortels en Estrie. Elle est présente dans 42 pour cent des accidents mortels en région comparativement à 31,8 pour cent pour le reste du Québec entre 2015 et 2019.

C’est cependant le contraire en matière de distraction au volant, alors que cette cause est identifiée dans 27 pour cent des accidents mortels en région par rapport à 37 pour cent dans le reste du Québec.

Les jeunes conducteurs sont impliqués dans plus d’accidents avec dommages corporels en région soit 23,4 pour cent comparativement à 19,5 pour cent pour le reste du Québec. Le nombre de décès chez les 15 à 24 ans a diminué de 6,4 pour cent par rapport à 2018

L’alcool au volant était présent dans 23 pour cent des accidents mortels en Estrie comparativement à 33 pour cent pour le reste du Québec.

« Plusieurs facteurs ont une influence sur les changements de comportement des automobilistes. Les campagnes de sensibilisation, la législation et le contrôle policier ont tous une influence sur l’amélioration du bilan routier. Le bilan routier s’améliore constamment même si le nombre de véhicules augmente sur les routes », indique M. Vaillancourt.