Les employés de Plastube ont rejeté en bloc samedi l’offre dite finale de leur employeur.

Plastube: les syndiqués rejettent l’«offre finale» de l’employeur

Les employés de Plastube ont rejeté en bloc l’offre dite finale de leur employeur. Réunis samedi, les syndiqués ont voté à l’unanimité contre la proposition de l’entreprise à l’issue d’un vote secret.

Selon le conseiller syndical de la CSN Martin Pagé, les délégués syndicaux et les représentants de l’employeur sont notamment en désaccord au niveau de l’augmentation de salaire proposée.

« Le Conseil du patronat prévoit que les augmentations de salaire vont se chiffrer à 2,6 % cette année alors que l’employeur offrait une augmentation de 1,75 % », affirme Martin Pagé.

« C’est une offre qui est loin de répondre à nos attentes. Il faudrait avoir les yeux fermés pour ne pas voir qu’on est dans un contexte de pénurie de main-d’oeuvre. De notre côté, nous étions en mode solution pour faire face au problème », assure M. Pagé.

Le conseiller syndical souligne que la volonté de l’employeur de s’attaquer à certains avantages liés à l’ancienneté pose également problème.

« On déplore que l’employeur souhaite s’attaquer au mécanisme d’attribution des postes temporairement vacants selon l’ancienneté. C’est souvent la seule porte d’entrée pour les salariés pour avoir accès à des postes de qualité », souligne M. Pagé.

Les partis ont complété 14 séances de négociations, mais l’employeur aurait déposé son offre finale après « seulement quelques heures », selon M. Pagé.

Les membres ont voté pour débuter des moyens de pression dès la semaine prochaine. Une grève est toutefois exclue pour l’instant.

Les syndiqués de Plastube sont sans contrat de travail depuis le 1er janvier dernier. Il n’y a pas été possible de joindre des représentants de l’entreprise en fin de semaine.