Marie-Pier Bricault organise deux collectes de sang pour les chiens le 19 juillet et le 11 août.

Pitou aussi peut sauver des vies

On dit souvent qu’un don de sang sauve des vies. Ce qui est vrai pour les bipèdes l’est également pour nos amis à quatre pattes. « Un don de sang peut sauver la vie de quatre chiens ! » confirme Marie-Pier Bricault, qui organise une collecte de sang canin dans quelques jours.

Les collectes de sang pour chiens sont de plus en plus courantes. Comme chez les humains, le meilleur ami de l’homme a parfois besoin de transfusions sanguines, en raison d’un accident ou encore d’une opération.

Pourtant, les réserves de sang disponibles sont faibles. Pour contrer cela, la Farnhamienne Marie-Pier Bricault organisera deux collectes de sang dans les prochains mois. « Je ne fais que trouver un local et en faire la promotion. Sur place, ça sera des gens de l’hôpital vétérinaire qui s’occuperont de la collecte de sang », explique celle qui œuvre également comme masseuse canine via l’entreprise CaBo.

Cette dernière explique que, comme chez les humains, Il existe différents groupes sanguins chez les chiens.

« Certains sont des donneurs et d’autres des receveurs », précise-t-elle.

Seuls les jeunes chiens en santé, âgés entre 1 et 8 ans et suivis par un vétérinaire peuvent donner du sang. Les donneurs à quatre pattes devront avoir reçu tous les vaccins recommandés en plus d’avoir subi un traitement préventif pour les vers du cœur et les tiques.

« Des tests seront faits par les gens de la collecte pour s’assurer que tout est correct quand même », précise M. Bricault.

Chiens dociles
En raison de toute la logistique entourant la collecte de sang, l’organisatrice espère qu’au moins 6 à 8 maîtres se déplaceront avec leur compagnon canin. La praticienne en massage animalier explique qu’il est préférable de prendre préalablement rendez-vous.

« Un don de sang prend environ cinq minutes pour le chien, le temps de l’installer et de lui raser le cou pour que la prise de sang puisse se faire. »

L’opération, bien que sans douleur pour l’animal, peut toutefois être stressante pour certains chiens.

« Ça prend des animaux dociles, mais si jamais il y a de la nervosité, je suis là et je pourrai faire un massage pour le relaxer », rappelle Mme Bricault.

Pour chaque animal, 450 ml de sang seront prélevés. « Ça prend donc des animaux d’au moins 55 livres (25 kg), mais sans surpoids non plus », précise-t-elle.

Le prélèvement se fera également sans sédation.

Sauver des vies
Marie-Pier Bricault sait qu’elle a du pain sur la planche pour convaincre les propriétaires de confier leur animal de compagnie aux spécialistes de l’hôpital vétérinaire de Saint-Hyacinthe pour une prise de sang. Plusieurs sont réticents.

Comme la plupart des opérations vétérinaires, les transfusions sont extrêmement coûteuses pour les animaux. Donner du sang lors d’événements comme ceux organisés par Mme Bricault permet d’avoir droit à un éventuel transfert de sang pour l’animal donateur auprès des vétérinaires participants.

Le chien aura également droit à un petit foulard et à une médaille pour récompenser sa bravoure.

Une première collecte de sang aura lieu le 19 juillet de 15 h à 19 h au Surplus animalier à Farnham. La seconde aura lieu au 11 août au CaniCoiff de Cowansville de 9 h à 14 h.

Les personnes intéressées peuvent prendre rendez-vous avec Marie-Pier Bricault au 450-337-0790.