Trois causes ont été identifiées par un expert pour expliquer la collision qui a entraîné le décès d’une piétonne dans le stationnement de l’hôtel Le St-Christophe au printemps 2018.

Piétonne happée mortellement à Granby en 2018: trois causes identifiées

La configuration du stationnement, la visibilité et la manoeuvre de la victime sont en cause dans l’accident qui a entraîné le décès d’une piétonne dans le stationnement d’un hôtel de Granby au printemps 2018.

Ce sont les conclusions d’un expert du Service de police de Granby qui a examiné la scène de l’accident survenu le 30 mai dans le stationnement arrière de l’hôtel Le St-Christophe, apprend-on dans le rapport du coroner Steeve Poisson, qui a été rendu public jeudi.

Le drame s’est joué au moment où la piétonne, Édith Coulombe, se rendait à la voiture de sa soeur pour y récupérer des breuvages. En traversant le stationnement, elle a été heurtée par l’arrière d’un camion de livraison, dont le signal sonore était fonctionnel.

Dès que le camionneur s’est rendu compte de l’accident, il s’est arrêté et s’est rendu auprès de la victime. Il a ensuite appelé le 911. Le décès de la femme a été constaté sur place.

Le coroner explique dans son rapport que le camion devait reculer sur une distance de 55 mètres pour se rendre à la porte de livraison de l’hôtel.

La visibilité du trajet n’était toutefois pas optimale pour un camionneur, écrit-il, en raison de la nécessité d’effectuer un virage à 90 degrés lors de cette manoeuvre et la présence potentielle de véhicules ou de piétons.

Des tests ont démontré que la visibilité des miroirs extérieurs droits du camion était limitée, peut-on lire dans son rapport d’investigation. Elle était orientée vers les arbres situés au nord du stationnement et un piéton pouvait être difficilement observable à cet endroit.

L’inspection mécanique du camion n’a révélé aucune défectuosité qui aurait pu contribuer à la collision.

Le coroner conclut à un décès accidentel. Il n’a émis aucune recommandation.