Près de deux cents personnes déjà conquises étaient présentes pour entendre l'allocution de l'élu sortant, qui a toujours la passion de représenter ses concitoyens.

Pierre Paradis à nouveau dans la course

Depuis quelques semaines, tout indiquait que Pierre Paradis solliciterait un onzième mandat dans Brome-Missisquoi. Mais le principal intéressé et son équipe ont maintenu le suspense jusqu'à la toute dernière minute avant de donner le coup d'envoi à sa campagne électorale cet avant-midi, à l'Auberge du Carrefour à Cowansville.
Près de deux cents personnes déjà conquises étaient présentes pour entendre l'allocution de l'élu sortant, qui a toujours la passion de représenter ses concitoyens. « Être candidat, c'est prendre un bail pour quatre années, a-t-il rappelé en remerciant ses collaborateurs. Ça implique donc la famille. Je me souviens, quand j'ai commencé en politique, il y a 34 ans, j'ai demandé à ma femme de me donner dix ans en politique; elle m'a donné dix mandats!»
M. Paradis s'est ensuite affairé à démolir le bilan du gouvernement Marois, en rappelant que celui-ci était minoritaire. « Le peuple a fait preuve de prudence et de sagesse en le mettant sous surveillance, a-t-il affirmé. Et qu'ont-ils [les élus du PQ] fait durant leur mandat? Il ont saboté l'économie et les systèmes de santé et d'éducation, ils ont attaqué la cohésion sociale et diminué l'ouverture du Québec sur le monde.»
Pertes d'emploi, hausse de tarifs, bilan économique catastrophique: le libéral a été sans pitié à l'égard de l'administration péquiste. «Ils vous ont taxés et tarifés davantage. Ils se sont servis des institutions proches de chez nous pour fouiller dans nos poches, a-t-il martelé, faisant référence aux hausses de la taxe scolaire et des tarifs de garderie. Nos organismes sont devenus des agents de perception de taxes du PQ», a-t-il déploré.
Tous les détails dans notre édition de lundi.