Pierre Breton qualifie de « très fructueuse » la « très longue » session parlementaire qui s'est achevée mercredi soir, à 21 h.

Pierre Breton est fier du travail accompli

La première moitié de 2017 a été bien remplie, au bénéfice des citoyens de Shefford, souligne le député de cette circonscription, Pierre Breton. Celui-ci dresse un bilan très positif de son travail et de celui de son gouvernement.
« On a siégé parfois très tard, après 22 h et parfois même jusqu'à minuit », raconte l'élu, qui qualifie toutefois de « très fructueuse » la « très longue » session parlementaire qui s'est achevée mercredi soir, à 21 h.
Dans Shefford, Pierre Breton a pu diriger 20 millions de dollars vers 22 projets au cours des six derniers mois. Le tout générera des investissements totaux de 50 millions de dollars dans la circonscription, et ce, autant dans le secteur communautaire que dans les infrastructures municipales et les entreprises privées, s'est enorgueilli­ le principal­ intéressé. 
« On peut être fiers de notre bilan, parce qu'on fait passer nos gens en priorité », a souligné M. Breton, qui a aidé à la création de 181 emplois d'été pour les étudiants de la région, qui viendront en soutien à 83 organismes sur son territoire.
Parmi les moments forts de sa session parlementaire, M. Breton ne pouvait passer sous silence le passage fort attendu du premier ministre Justin Trudeau à la Cantine­ Chez Ben, en janvier dernier, dans le cadre de sa tournée pancanadienne. Il est également ravi d'avoir pu accueillir la ministre du Patrimoine, Mélanie Joly, venue annoncer une subvention de 150 000 $ pour financer le futur circuit technologique­ du Zoo de Granby.
« Notre plan fonctionne »
Une fois de plus, M. Breton juge que son gouvernement a « livré la marchandise », particulièrement envers la classe moyenne, les familles, les aînés et les jeunes. 
Les trois mesures phares mises de l'avant par les libéraux, soient les baisses d'impôt, l'allocation canadienne pour enfants et l'augmentation du supplément du revenu garanti aux aînés, ont quant à elles permis de remettre des milliers de dollars libres d'impôt dans les poches des contribuables de Shefford, rappelle M. Breton. « Ces mesures représentent des retombées annuelles, directes et récurrentes de 100 millions de dollars par année pour Shefford, avance le député. C'est de l'argent frais pour nos gens. De l'oxygène. »
Au Québec, le gouvernement a injecté 1,2 milliard de dollars dans 256 projets au cours des 18 derniers mois, s'est aussi félicité le député Breton. « C'est plus que tous les investissements du précédent gouvernement au cours de ses quatre dernières années au pouvoir », a-t-il illustré.
À cela s'ajoutent les ententes de plusieurs milliards de dollars entre Ottawa et les provinces en matière de santé mentale, en soins à domicile, en logements sociaux et pour la création de 40 000 places en garderie.
« Notre plan fonctionne », a réitéré le député Breton pour mettre en lumière l'équivalent des 300 000 emplois à temps plein créés par son gouvernement depuis son arrivée au pouvoir. Ce faisant, le taux de chômage national serait passé de 7,1 % à 6,6 %, son plus bas niveau en dix ans. 
« Et au Québec, c'est le plus bas depuis 1976 », ajoute-t-il.
Un automne chargé en vue
Du pain sur la planche attend Pierre Breton à son retour à la Chambre des Communes, à la mi-septembre. À titre de membre du comité permanent sur l'agriculture, il sera notamment amené à démarrer les travaux qui mèneront, d'ici la fin du présent mandat, à une Politique alimentaire canadienne.
« Une dizaine de ministères vont être impliqués, souligne l'élu. On se penchera sur énormément de sujets, mais surtout sur comment donner accès à tous les Canadiens, de façon abordable, à une alimentation de meilleure qualité. On va aussi trouver des pistes de solutions pour augmenter l'efficacité de nos producteurs. »
La politique culturelle de la ministre Joly, de même qu'une stratégie de réduction de la pauvreté, devrait être annoncée au cours de l'automne.
Les relations canado-américaines et la renégociation de l'ALENA occuperont également le gouvernement d'ici la fin de l'année. « Depuis l'élection de l'administration Trump, ce sont des centaines de rencontres qui ont eu lieu entre des représentants de nos deux gouvernements, relate M. Breton. Notre relation est extrêmement importante du point de vue économique. »
Enfin, le dossier de la légalisation du cannabis suit son cours. Un projet de loi à ce sujet devrait être adopté d'ici le 1er juillet 2018.