Pierre Breton sera de nouveau candidat aux élections fédérales d’octobre prochain­.

Pierre Breton briguera un second mandat à Ottawa

Le député de Shefford Pierre Breton est déterminé à représenter ses concitoyens pour un second mandat. Investi par son parti mardi soir, le candidat défend avec fierté le bilan de son gouvernement et entend continuer à mettre de l’avant les intérêts de ses concitoyens pour les quatre prochaines années.

« Les prochains mois s’annoncent bien remplis d’ici le 21 octobre, nous allons présenter notre vision d’un Canada progressiste, plus juste et plus fort où chaque citoyen aura la chance de s’épanouir pleinement », a lancé Pierre Breton devant une salle pleine de partisans libéraux enthousiastes.

Selon les estimations des responsables de la rôtisserie Duhamel où la soirée se tenait, 165 personnes se sont déplacées pour soutenir le candidat.

Le député de Shefford tenait à lancer sa campagne tôt (neuf mois avant l’élection) afin de prendre le temps de rencontrer les acteurs de sa circonscription. « Une campagne électorale, ce n’est pas seulement un mois. Le comté de Shefford, c’est vingt municipalités et il faut prendre le temps d’aller voir tout le monde. C’est important que les gens sachent que je suis là pour eux et que je vais continuer à me battre pour leurs intérêts », explique-t-il.

Fierté

Le député se dit fier des accomplissements de son gouvernement et de son bilan comme député depuis 2015. « Je suis très fier de mon bilan et je souhaite réitérer mes engagements à la population. Trente-deux millions d’investissements dans la circonscription, c’est majeur ! C’est de l’argent qui contribue à l’épanouissement des familles, au bien-être des ainés et qui créent de l’emploi », soutient M. Breton.

Pierre Breton souligne l’impact qu’a eu l’augmentation de l’allocation aux familles du gouvernement fédéral. Une mesure « sans précédent au Canada » qui a permis de sortir 1200 enfants de la pauvreté dans le comté, selon M. Breton qui témoigne que des familles monoparentales de Granby et Waterloo peuvent boucler plus facilement la fin du mois grâce à cette somme.

Le député se montre également très satisfait de l’état de l’économie de sa circonscription, soit 3500 PME qui emploient 30 000 personnes. Pierre Breton rappelle que le gouvernement libéral a diminué de 2 % le taux d’imposition des PME, leur permettant ainsi d’investir davantage dans leurs moyens de production. « Nous voulons continuer à les aider à augmenter leur productivité pour favoriser la création d’emplois », explique-t-il.

Selon ses chiffres, 3500 emplois ont été créés dans Shefford depuis l’élection du gouvernement fédéral en octobre 2015.

Le candidat croit également que son premier mandat a permis aux citoyens du comté de Shefford de reconnecter avec le gouvernement d’Ottawa. « Depuis dix, douze ans, les gens n’avaient pas de député. Ils avaient un élu, mais il n’était pas présent. On a travaillé pour aller chercher les préoccupations des citoyens [...], nous avons rapporté la fierté d’être Canadien ! » ajoute-t-il.

Force tranquille

Pablo Rodriguez, actuel ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, était aux côtés de son collègue et ami pour le lancement de sa seconde campagne fédérale, comme il l’avait été lors de sa première investiture.

« Pierre c’est un homme qui est tenace, qui est fougueux et qui se tient debout. On a besoin de lui à Ottawa », lance le ministre.

M. Rodriguez décrit son collègue comme une « force tranquille ». «C’est quelqu’un qui est calme jusqu’à tant qu’il ne le soit plus. C’est rassurant de travailler avec lui», dit-il.

Il estime que le premier ministre Justin Trudeau a confiance en lui, ce qui explique sa présence sur certains comités comme ceux de l’agriculture et du patrimoine.

Pablo Rodriguez et Pierre Breton croient que les Canadiens accorderont de nouveau leur confiance au Parti libéral, le ministre du Patrimoine estimant que son parti doit présenter « humblement » son bilan aux électeurs.