Le CLD Brome-Missisquoi en 2018 a aidé les entreprises de la région à créer 79 emplois et à en maintenir 3834, selon le bilan 2018 de l’organisme. Il a été présenté lundi par Denis Beauchamp et Robert Desmarais, du CLD, et la mairesse de Cowansville, Sylvie Beauregard.

Pénurie de main-d'oeuvre: la communauté sollicitée dans Brome-Missisquoi

La pénurie de main-d’œuvre représente le plus grand obstacle au développement économique de la MRC Brome-Missisquoi. Résoudre ce problème n’est pas la seule responsabilité des entreprises, mais bien de toute la communauté de la région, soutient Robert Desmarais, directeur général du CLD.

Les entreprises, les gens d’affaires, les municipalités, leurs élus et tous les citoyens ont leur rôle à jouer pour attirer de nouveaux travailleurs et leur famille dans la région, a expliqué M. Desmarais. « C’est notre plus important enjeu », estime M. Desmarais. Le défi est incontournable pour que la région continue de croitre, a-t-il dit en point de presse, quelques minutes avant l’ouverture de l’assemblée générale du CLD, lundi, au Château Bromont.

Le CLD mise sur sa stratégie d’attraction, lancée récemment, pour convaincre des gens à la recherche d’emplois de venir s’établir dans la région. Cette stratégie mise beaucoup sur des vidéos publiées sur les réseaux sociaux vantant les attraits et mérites de la MRC et de ses 21 municipalités membres, et sur un accès facile sur Internet aux offres d’emplois.

L’objectif est d’attirer 600 jeunes familles dans la MRC chaque année, et ce, sur une période de dix ans. Une tâche colossale, reconnait M. Desmarais, puisque cela signifie de doubler le rythme d’arrivée qu’enregistre la région ces dernières années. « Il faut que les gens participent à la stratégie en partageant les informations dans tout leur entourage », a-t-il insisté.

Un budget de 1 million de dollars est consacré à cette stratégie de visibilité. Plusieurs activités pour vendre la région aux chercheurs d’emplois âgés de 18 à 40 ans, dont des immigrants nouvellement arrivés au Québec, sont prévues lors des trois prochaines années.

L’une de celles-ci, « Mon emploi en sol québécois », destinée aux immigrants, aura lieu le 22 mai à Cowansville. Ce rendez-vous permettra de mettre en contact les chercheurs d’emplois avec des employeurs, selon les compétences des premiers et les besoins des entreprises, a dit M. Desmarais. Le CLD participera plus tard dans l’année à un salon de l’emploi à Paris.

Hormis l’accueil de nouveaux travailleurs, le CLD les aide à se déplacer. Le service de transport en commun de la MRC est mis à profit depuis quelques semaines pour transporter de Cowansville à Lac-Brome des employés de la compagnie Knowlton Development Corporation. Des discussions sont en cours avec d’autres entreprises, dont Fabritec de Bromont, pour offrir le même service. « Les entreprises sont prêtes à investir dans le transport des employés », indique M. Desmarais.

Services en demande

Le CLD a enregistré une autre année occupée en termes d’accompagnement des entreprises de la MRC. En 2018, l’équipe du CLD a travaillé avec 676 d’entre elles. Ces interventions ont permis de créer 79 emplois et d’en maintenir 3834, révèle le bilan 2018 de l’organisme économique. Celui-ci a investi dans 71 projets à hauteur de 1,1 million de dollars, puisés à même des fonds financés par les municipalités et le gouvernement du Québec.

Le recours au CLD par les entreprises est en hausse de 25 %, a souligné son directeur du développement économique, Denis Beauchamp. Cela s’explique en partie par le fait que le CLD a ajouté le secteur agroalimentaire à son offre d’accompagnement, a-t-il dit. « On a maintenant une personne sur le terrain ce qui nous permet d’être en contact avec des entreprises agroalimentaires qui ont des projets. C’est un secteur économique important pour la région. »

Par ailleurs, les professionnels du CLD ont assisté 80 entrepreneurs qui sont à l’étape de démarrer leur entreprise.