Carole Ostiguy (à droite) faisait partie de ceux qui s'entraînaient pour le Grand défi Pierre Lavoie, qui aura lieu en juin. Elle y prendra part avec son conjoint Réjean Paquette.

Pédaler 658 km en un jour!

C'est fait! Une cinquantaine de courageux ont mis leur corps à l'épreuve lors d'une épreuve de spinning où, en petits groupes, ils se sont relayés aux deux heures le temps d'une journée entière. La Voix de l'Est est allée à la rencontre des athlètes, samedi, alors qu'ils entamaient leur 19e heure de vélo à la boutique Vélogare.
«C'est un peu plus difficile en ce moment au niveau psychologique», a admis d'emblée l'instigateur du défi, Michel Marquis. Il faut dire que le proprio de la boutique Vélogare avait mis la barre un peu plus haut pour lui-même: pédaler 24 heures d'affilée, entrecoupées de quelques courtes pauses, massages musculaires obligent.
 «Mais je suis content de la réponse des gens, ajoutait-il. C'est un beau message de persévérance [le Grand défi Pierre Lavoie]. Ce qu'on fait, et pourquoi on le fait, c'est beaucoup plus une question de participation et de solidarité pour une cause.»
Bien en selle, Carole Ostiguy savait dans quoi elle s'embarquait. Ayant participé au Grand défi Pierre Lavoie l'an dernier, elle compte récidiver cette année avec son conjoint, Réjean Paquette. L'épreuve ne lui semblait pas trop difficile.
Tous les détails dans notre édition de lundi