La Voix de l’Est
Les policiers de Granby, dont l’agent François Fortier (photo) patrouillent davantage à pied en décembre, notamment au centre-ville, dans les commerces et aux Galeries. Lors d’une patrouille jeudi, le propriétaire d’un commerce l’a abordé pour lui rapporter une situation.
Les policiers de Granby, dont l’agent François Fortier (photo) patrouillent davantage à pied en décembre, notamment au centre-ville, dans les commerces et aux Galeries. Lors d’une patrouille jeudi, le propriétaire d’un commerce l’a abordé pour lui rapporter une situation.

Patrouille à pied à Granby: «C’est un contact direct avec la population»

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Flânage au terminus d’autobus. Présence d’un itinérant qui mendie près d’un commerce. Infraction aux traverses piétonnières. Les policiers de Granby qui patrouillent à pied — et davantage en décembre— le centre-ville, les commerces et les Galeries constatent quasi quotidiennement ce type de situations. Cette présence leur permet aussi de rencontrer les commerçants, de répondre à leurs questions et de les conseiller.