Alors qu'il se trouvait au volant, au retour de sa première rencontre avec un agent de probation, le principal intéressé a tenu à donner sa version de l'histoire.

Patrick Vaillancourt commente sa sentence

Le blogueur Patrick Vaillancourt a réagi à la sentence qu'il a reçue lundi au Palais de justice de Granby, de même qu'à la couverture médiatique dont il a fait l'objet dans La Voix de l'Est.
Mercredi, alors qu'il se trouvait au volant, au retour de sa première rencontre avec un agent de probation, le principal intéressé a tenu à donner sa version de l'histoire. «Je ne dis pas que l'histoire au complet est fausse (...) mais il y a beaucoup de déformation médiatique. (...) L'histoire véridique n'est pas celle que les journaux ont raconté», clame-t-il.
Il jette une partie du blâme sur la victime, un partenaire d'affaires qui s'en est sorti «haut les mains». «Je suis quelqu'un qui avait un partenaire avec qui on a voulu faire quelque chose de pas nécessairement légal. C'est moi qui ai écopé de tout, lui s'en est sorti. (...) Je regrette d'avoir voulu faire de l'argent rapide avec quelqu'un qui, malgré moi, bien eu», confie-t-il à ses abonnés.
M. Vaillancourt a également écrit un mot sur sa page Facebook, mais l'a ensuite effacé.
Plus de détails dans La Voix de l'Est de jeudi.