Le candidat Pascal Proulx, qui se présentera à Granby si des élections provinciales se déclenchent sous peu, affirme que le sang libéral a toujours coulé dans ses veines. Il souhaite être présent pour ses concitoyens et se dit à l'écoute de leurs préoccupations.

Pascal Proulx candidat libéral dans Granby

«Un nouveau visage et de nouvelles idées, ça ne peut pas nuire à l'économie et à la population de Granby.» C'est en se qualifiant d'«homme du peuple», à l'écoute d'autrui et désireux de faire une différence, que Pascal Proulx se présentera à titre de candidat pour le Parti libéral du Québec dans la circonscription de Granby, aux prochaines élections provinciales, si élections il y a, évidemment.
Ce représentant du développement des affaires pour Café H20 Van Houtte, qui était auparavant comptable et propriétaire du marché Les Quatre Chemins à Rougemont, affirme que le sang libéral a toujours coulé dans ses veines. C'est toutefois le désir de faire un véritable changement qui l'a poussé à se lancer une fois pour toutes dans l'arène politique.
«J'ai toujours été un gars du peuple et un libéral, note-t-il. Ça fait des années que je dis que je vais me présenter, mais à l'aube de mes 44 ans, c'est le temps. Tant qu'à parler et à me choquer de tout ce que j'entends, je préfère m'impliquer et travailler à changer les choses.»
«On me connaît bien dans la région et on m'a déjà sollicité dans le passé», poursuit le candidat, qui n'a toutefois pas voulu préciser si d'autres formations politiques ont tenté de l'enrôler dans leurs rangs.
Pas d'engagements pour le moment
M. Proulx ne veut toutefois pas s'avancer sur ses engagements électoraux avant que la campagne ne soit officiellement déclenchée. «Je ne veux pas faire des promesses que je ne pourrai pas tenir. On discutera des enjeux en temps et lieu, mais je peux vous dire qu'il y a beaucoup de choses qui s'en viennent», indique-t-il.
Cependant, la création d'emplois et le développement économique de la ville de Granby, qui occupe à elle seule la circonscription du même nom, font partie de ses priorités. «Je veux créer des emplois et aider les entreprises d'ici à se développer, précise-t-il. Je veux que les petites compagnies deviennent des moyennes et des grandes entreprises. Avec notre parc industriel, on est capables d'aller chercher de nouvelles entreprises. Comme ça, la population de Granby va grandir elle aussi.»
Tous les détails dans notre édition de jeudi