Yves Bélanger, Pascal Bonin et Carl Bouvier sont candidats à la mairie de Granby

Pascal Bonin seul en tête

Le maire sortant de Granby et à nouveau candidat, Pascal Bonin, semble se diriger vers une victoire convaincante le 5 novembre prochain, selon les résultats d’un sondage réalisé par Segma Recherche pour La Voix de l’Est et M-105.

M. Bonin récolte 79 % des intentions de vote à la mairie, après répartition des 15,7 % de répondants sans opinion. Son plus proche rival, Yves Bélanger, obtient 16,8 % des appuis, tandis que Carl Bouvier ferme la marche avec 4,2 % des mentions. 

«La photo montre que le maire est largement en avance et que deux de ses dossiers importants sont en phase avec la population. Donc, c’est difficile de penser qu’il pourrait y avoir un renversement de tendance d’ici le 5 novembre», a relevé jeudi le président de Segma, Raynald Harvey. 

Le sondage a été réalisé entre le 23 et le 25 octobre auprès de 500 répondants, joints sur leur ligne téléphonique résidentielle ou leur téléphone mobile. La marge d’erreur est de 4,4 %.  

Selon M. Harvey, Pascal Bonin, élu à la mairie en 2013, est premier, «et de loin», dans tous les sous-groupes (hommes/femmes, âge, scolarité, statut de propriétaire et de locataire, etc.).

Près de six répondants sur dix, soit 59 %, ont par ailleurs affirmé que leur choix est définitif, alors que 41 % ont dit pouvoir encore changer d’idée. Les partisans du maire sortant sont plus fermes dans leur choix à 62 %, suivis de ceux d’Yves Bélanger à 57 % et à 14 % pour ceux de Carl Bouvier, note Segma.  

Satisfaits

Le sondage de Segma Recherche démontre également que le taux de satisfaction à l’égard du travail effectué par le maire sortant, Pascal Bonin, est élevé. Il atteint 79 %, dont 25,7 % de répondants qui se disent «très satisfaits» et 53,3 % «assez satisfaits». Encore une fois, le niveau de satisfaction est élevé dans tous les sous-groupes. 

«C’est très élevé, 79 %. Ça fait partie des résultats les plus élevés que j’ai vus dans l’ensemble de notre expérience en politique municipale. (...) Ça fait partie des top scores qu’on a observés», souligne Raynald Harvey. 

Selon lui, Pascal Bonin jouit d’un «noyau dur» de partisans et cela se traduit «de manière claire» dans les intentions de vote. 

Une telle avance pourrait-elle toutefois inciter des supporteurs du maire sortant à ne pas aller voter? Le risque est présent, opine le président de Segma. «Avec une avance aussi forte, même s’il y avait 5 % de ses électeurs qui se désistaient, il est quand même très bien en selle», dit-il. 

Consensus

Le sondage révèle en outre que 71,3 % des répondants se disent en accord avec la nouvelle image de marque de Granby, qui s’articule entre autres autour des sculptures animalières installées sur le territoire.

Segma souligne que le niveau d’accord est partout très élevé, particulièrement chez les partisans du maire sortant avec 81 %, mais aussi chez ceux de Carl Bouvier (64 %). Seuls les partisans d’Yves Bélanger sont majoritairement, à 52 %, contre la nouvelle image de marque de Granby. 

La construction du nouveau centre aquatique fait par ailleurs l’objet d’un important consensus. Pas moins de 81,6 % des répondants sont en accord avec ce projet. 

Quelle devrait être la priorité du prochain conseil municipal? Les opinions sont plutôt partagées à ce sujet. 

Améliorer la circulation aux abords du Zoo vient en tête de liste, estiment 26,4 % des répondants. Réduire au minimum la hausse du compte de taxes (23,9 %), investir pour revitaliser le centre-ville (23,6 %) et réduire la dette de la ville (19,3 %) suivent de près. La poursuite du réseau des pistes multifonctionnelles est loin dans les priorités avec seulement 4,1 % des mentions.

Détail: le dossier de revitalisation du centre-ville arrive cependant au premier rang auprès des partisans d’Yves Bélanger.  

À lire demain

Autre volet du sondage portant sur la santé à venir dans l’édition du samedi 28 octobre de La Voix de l’Est