Stedfast a fait l’acquisition d’une nouvelle pièce d’équipement, mais elle n’a été en fonction que huit fois au cours des derniers mois, selon le directeur des opérations.

«Pas plus de bruit que d’habitude», assure le directeur des opérations de Stedfast

Le directeur des opérations de Stedfast à Granby s’explique mal la provenance du bruit dénoncé récemment par des voisins de l’entreprise. Des démarches ont été lancées pour implanter une nouvelle machine, mais elle n’a été en fonction qu’à quelques reprises au cours des derniers mois, affirme Ian Abel.

« Depuis le mois d’octobre, elle a fonctionné huit fois pour des périodes de 12 à 48 heures », fait valoir M. Abel.

Selon lui, l’usine était également à l’arrêt au cours des dernières semaines pour les vacances estivales. Le calme plat y régnait, assure-t-il.

Mais la réalité est toute autre pour des voisins qui continuent à entendre du bruit en provenance de l’entreprise. « Vendredi, c’était vraiment fort », lance Ginette Flesch.

Elle et son conjoint, Michel Flesch, qui habitent rue Cowie et ont pour voisin arrière les installations de Stedfast, ont dénoncé le mois dernier le bruit généré par un nouvel équipement de l’entreprise.

Un bruit perceptible jour et nuit. Seule son intensité tend à varier d’une journée à l’autre, disent-ils. Des locataires du couple, qui habitent aussi rue Cowie, ont également déploré la situation.

« Il n’y avait rien qui roulait [durant les vacances]. Il n’y avait pas une fan qui fonctionnait. Honnêtement, je ne sais pas d’où ça provenait. On ne fait pas plus de bruit que d’habitude, mises à part les huit fois », déclare le directeur des opérations de Stedfast en soulignant que l’usine a redémarré lundi.

Impact positif

Les démarches pour mettre en marche la nouvelle pièce d’équipement de Stedfast se révèlent néanmoins complexes, alors qu’une série de protocoles doit être respectée. Et Ian Abel reconnaît que la machine peut être bruyante lorsqu’elle fonctionne. Des tests sont en cours afin de déterminer les mesures correctives permettant de respecter les normes en la matière, souligne-t-il.

« Stedfast est établi ici depuis tellement d’années. On fait du caoutchouc depuis le jour un. On a toujours pris nos responsabilités, autant pour l’environnement qu’envers nos voisins. [...] Je déplore toute la négativité qui entoure ça, alors que c’est hyper positif », dit-il.

Selon lui, la machine permettra à l’entreprise de se conformer aux nouvelles normes environnementales. Elle filtrera entre autres ses émanations, ce qui devrait permettre de corriger le problème récurrent d’odeurs.

Ian Abel affirme en outre que la Ville de Granby, ainsi que le ministère de l’Environnement, sont avisés de ce projet qui entraîne un investissement majeur et dont les détails seront dévoilés au cours de l’automne.

Le ministère de l’Environnement a pour sa part confirmé avoir reçu quatre plaintes au sujet du bruit depuis le 3 juin dernier.

« Le Ministère suit ce dossier de près et continue ses vérifications auprès de l’entreprise, afin de s’assurer du respect de la Loi sur la qualité de l’environnement et de ses règlements », a déclaré par courriel une relationniste, Catherine Giguère.

« Les gens du ministère sont venus. On leur a présenté la machine. On a pris une entente sur un plan d’implantation qu’on va suivre. Je suis en communication avec eux pratiquement toutes les semaines pour suivre l’évolution de tout ça. S’il y a des correctifs à apporter, on va le faire », assure le directeur des opérations de Stedfast à Granby.