Au lieu de charger la neige dans des camions, Granby a décidé d’expérimenter le soufflage de celle-ci sur certains terrains où un trottoir est dégagé, comme cela se fait à Magog, mais aussi à Sherbrooke, Saint-Césaire, Montréal, Québec, Longueuil et Gatineau.
Au lieu de charger la neige dans des camions, Granby a décidé d’expérimenter le soufflage de celle-ci sur certains terrains où un trottoir est dégagé, comme cela se fait à Magog, mais aussi à Sherbrooke, Saint-Césaire, Montréal, Québec, Longueuil et Gatineau.

Pas juste à Granby, le soufflage de la neige

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
L’annonce récente d’un projet pilote pour le soufflage de la neige à Granby a été accueillie avec froideur par plusieurs citoyens. La résistance a été la même à Magog lorsque cette méthode a été utilisée pour la première fois il y a 10 ans. Mais tous se sont rapidement adaptés, assure le directeur adjoint des travaux publics à Magog, Marc Fortin.