Le conseil municipal de Granby a congédié hier soir un employé col bleu qui a conduit un véhicule de la Ville en état d'ébriété. Son état a été découvert par le service de police après qu'il eut renversé la saleuse qu'il conduisait dans un fossé.

Pas de pardon pour un col bleu

Le conseil municipal de Granby a congédié hier soir un employé col bleu qui a conduit un véhicule de la Ville en état d'ébriété. Son état a été découvert par le service de police après qu'il eut renversé la saleuse qu'il conduisait dans un fossé.
L'événement s'est produit le 15 février dernier, à 6h du matin, a expliqué le directeur général de la Ville, Michel Pinault. «Les faits et les considérations pris en compte font en sorte qu'on n'a pas d'autres alternatives que de passer un message clair à nos employés. On doit leur faire comprendre que c'est tolérance zéro en matière d'ébriété», a déclaré M. Pinault aux médias, à l'issue de la séance ordinaire du conseil municipal.
«Il (l'employé fautif) mettait en danger sa propre sécurité, celle des citoyens et les biens de la municipalité», a ajouté le directeur général. Selon lui, l'équipement de déneigement conduit par le col bleu en état d'ébriété a une valeur de 200 000$. Les dommages causés à la saleuse ne seraient cependant pas considérables.
Lorsque l'accident est survenu, l'employé a été intercepté par les policiers et amené au poste de police. Les échantillons de sang prélevés ont confirmé son ivresse. L'identité du col bleu demeure confidentielle. Était-il à l'emploi de la Ville depuis longtemps? Michel Pinault est demeuré évasif. «Depuis quelque temps», s'est-il contenté de répondre. Chose certaine, les circonstances et de telles mesures demeurent exceptionnelles, a-t-il souligné.
Tous les détails dans notre édition de mardi