La neige tombée dans les dernières semaines risque de disparaître sous la chaleur et les millimètres de pluie attendus jusqu’à samedi.

Pas de neige à Noël?

Ceux qui espéraient passer un Noël blanc seront déçus. La neige tombée dans les dernières semaines risque de disparaître sous la chaleur et les millimètres de pluie attendus jusqu’à samedi.

« Ça ne regarde pas bien [pour un Noël blanc] à première vue, admet le météorologue d’Environnement Canada, Dominic Martel, surtout avec l’épisode de pluie qu’on attend pour vendredi jusqu’à samedi matin. Derrière le système, il y a une masse d’air froid qui pourrait générer quelques flocons, mais il ne devrait pas y avoir de réelles accumulations parce que le sol va être encore chaud et mouillé. »

La région attendait de la pluie verglaçante dans la nuit de jeudi à vendredi, mais Environnement Canada a revu à la baisse le nombre de millimètres prévus en raison de la direction des vents qui permet au secteur d’être épargné.

Au final, c’est 2 à 4 mm de verglas qui devrait tomber sur la région. Vers 6 h, la transition devait s’opérer vers de la pluie.

« Ce serait peut-être plus les gens qui se lèvent de très bonne heure qui seraient en proie à des difficultés sur la route. Mais il reste que vendredi, ce qu’on va retenir, c’est de la pluie. Pour Granby, ça ne sera pas si pire que ça. Ce sera peut-être 15 à 20 mm de pluie pour tout l’événement qui durera un peu plus de 24 h. »

Le pic de chaleur surviendra en soirée, vendredi, et durant la nuit, alors qu’on dépassera de peu les 10 degrés Celcius. La normale est d’un maximum -4 degrés Celcius à cette date-ci. Samedi, le système quittera la région pour laisser place à une baisse de température et un dégagement dimanche. « Ça va être calme, mais froid », résume M. Martel.

Le ministère des Transports a par ailleurs fait savoir, par voie de communiqué jeudi, qu’il était prêt à assurer les opérations d’entretien requises pour réduire les impacts du verglas et de la pluie sur les déplacements.

Afin d’éviter les accumulations d’eau sur la chaussée, le MTQ devait dégager les puisards et aménager des saignées en bordure des routes avant le début des précipitations. Le ministère assure également que les camions pour épandre des abrasifs seront sur la route.