À peine une quinzaine de clients faisaient la file, lundi, lorsque la SQDC de Granby a ouvert ses portes, à dix heures tapantes.
À peine une quinzaine de clients faisaient la file, lundi, lorsque la SQDC de Granby a ouvert ses portes, à dix heures tapantes.

Pas de cohue pour le pot à Granby

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Le buzz entourant l’ouverture des succursales de la Société québécoise du cannabis (SQDC) semble s’être estompé. Contrairement aux magasins de Montréal, où des centaines de personnes ont fait le pied de grue pendant plusieurs heures pour acheter légalement du cannabis, à peine une quinzaine de clients faisaient la file, lundi, lorsque le point de vente de Granby a ouvert ses portes, à dix heures tapantes.