«On est sur un plateau relativement stable», dit la Dre Julie Losnier, directrice de la santé publique en Montérégie.
«On est sur un plateau relativement stable», dit la Dre Julie Losnier, directrice de la santé publique en Montérégie.

Pas de changement de palier en Montérégie

Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est
Zone rouge depuis plusieurs semaines, la Montérégie ne changera pas de sitôt de palier de couleur.

La Dre Julie Losnier, directrice de la santé publique en Montérégie, a fait le point sur la situation épidémiologique, jeudi, lors d’un point de presse via Internet.

«On est sur un plateau relativement stable» depuis la mi-octobre, a-t-elle rappelé. Deux MRC, Acton et des Maskoutains, affichent notamment des taux d’éclosion plus élevés qu’ailleurs.

Les éclosions augmentent en Montérégie de façon globale et cela est principalement dû aux relâchements «durant les heures de dîner». En milieu scolaire, les éclosions sont plus «normales» puisque les élèves forment des bulles et ne portent pas de masque en classe, souligne-t-elle. Une contamination provoque alors souvent une éclosion.

En conséquence, il serait imprudent de baisser la garde à ce moment-ci et de revenir au palier d’alerte orange, estime Dre Losnier.

«Il n’y a pas de changement de palier à court terme», a dit la Dre Losnier, ajoutant que la situation est constamment réévaluée.

À noter que les MRC de Brome-Missisquoi et de la Haute-Yamaska, bien que faisant partie de la région administrative de la Montérégie, sont considérées en Estrie du point de vue sociosanitaire, et donc en zone orange.

Dépistage et masques

Au chapitre des bonnes nouvelles, la directrice de la Santé publique de la Montérégie mentionne que l’attente en dépistage a considérablement diminué.

La Dre Julie Losnier a aussi profité de son point de presse pour rappeler qu’«un foulard ne remplace pas le couvre-visage» comme mesure efficace pour ne pas propager de microbe. Question de forme et de matériel utilisé.

Finalement, elle a souligné que la Santé publique «travaille sur des scénarios autour de Noël». «Je suis sensible à ça, car le temps des Fêtes peut être un temps difficile», a-t-elle reconnu.