Le DPCP ne portera pas d'accusations à l'encontre du député indépendant de Brome-Missisquoi Pierre Paradis.

Pas d'accusations contre Pierre Paradis

Le député de Brome-Missisquoi, Pierre Paradis, ne fera pas face à des accusations en lien avec des allégations d'inconduite sexuelle ayant mené à sa destitution comme ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, puis à son exclusion du caucus libéral.
Le Directeur es poursuites criminelles et pénales (DPCP) a annoncé sa décision de ne pas aller de l'avant avec le dossier, en fin d'avant-midi, lundi. "Après examen du rapport d'enquête produit par la Sûreté du Québec (...) le DPCP n'est pas raisonnablement convaincu de pouvoir établir la culpabilité de cette personne", peut-on lire dans un communiqué.
Plus de détails dans notre édition de mardi.