Samedi matin, ceux qui commencent déjà à rêver aux vacances d’été en sol Québécois pouvaient réserver leur place dans les divers établissements et parcs de la SEPAQ par téléphone ou via une file d’attente virtuelle.
Samedi matin, ceux qui commencent déjà à rêver aux vacances d’été en sol Québécois pouvaient réserver leur place dans les divers établissements et parcs de la SEPAQ par téléphone ou via une file d’attente virtuelle.

Parcs nationaux: près du double de réservations

Roxanne Caron
Roxanne Caron
La Voix de l'Est
L’ouverture des réservations pour les emplacements de camping et des unités de prêt-à-camper de la SEPAQ en vue de l’été prochain a connu un « engouement exceptionnel ».

« Des milliers de Québécois se sont prévalus de l’offre, ce qui se traduit par près du double de réservations par rapport à l’an dernier », estime Simon Boivin, responsable des relations avec les médias à la SEPAQ.

« C’est un bon indice de l’appréciation des Québécois de leurs territoires nationaux et de leur envie de répéter l’expérience l’été prochain. »

Samedi matin, ceux qui commencent déjà à rêver aux vacances d’été en sol québécois pouvaient réserver leur place dans les divers établissements et parcs de la SEPAQ comme le parc national de la Yamaska par téléphone ou via une file d’attente virtuelle. Ces réservations visaient plus de 7000 emplacements de camping et 670 unités de prêt-à-camper.

M. Boivin prévient toutefois que 80 % d’entre eux sont toujours disponibles. « Ce qui part en premier ce sont les longs congés, les semaines de la construction et les fins de semaine en général. »