La ministre responsable de la Montérégie, Lucie Charlebois, a annoncé mardi l’octroi de 180 000 $ au Parc des sommets, via le FARR lié au MAMOT.

Parc des sommets: Québec accorde 180 000 $

L’enveloppe globale permettant au Parc des sommets de se concrétiser entre dans sa phase finale. La ministre Lucie Charlebois a annoncé mardi que Québec octroie 180 000 $ au projet par le biais du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR).

Le maire de Bromont, Louis Villeneuve, voit en cette annonce l’aboutissement de plusieurs mois de travail. « On fait un pas de plus vers notre objectif. Cette subvention démontre que la Montérégie prend acte du fait que le Parc des sommets est important pour la région. Et on a de quoi en être très fiers », a-t-il indiqué en entrevue, soulignant au passage l’apport dans le dossier du préfet de la MRC Brome-Missisquoi, Sylvie Raymond. Idem en ce qui concerne le directeur général de la MRC, Robert Desmarais.

« Je crois sincèrement que l’ensemble des projets présentés contribuera considérablement au rayonnement de la Montérégie, et ce, dans une perspective de développement durable. Sans compter que les retombées économiques seront grandement bénéfiques pour notre région », a pour sa part mentionné par voie de communiqué la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie et responsable de la Montérégie, Lucie Charlebois.

Rappelons que la somme globale pour acquérir le flanc sud du mont Brome, soit les monts Spruce et Bernard de même que le secteur du Val 8, s’élève à près de 8,3 millions en raison des taxes de vente applicables et de la création d’un fonds pour la protection à long terme du site. Au montant requis pour l’achat du site de plus de 150 hectares s’ajoute près de 1,2 million pour l’implantation d’infrastructures touristiques.

Outre Conservation de la nature Canada (CNC), les partenaires dans cette initiative sont Protégeons Bromont, la Société de conservation du mont Brome, Corridor appalachien, les Amis des sentiers et le Centre national de cyclisme de Bromont.

Les FARR

Notons que pour l’année en cours, le FARR, lié au ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT), dispose d’une enveloppe globale de 45 millions. Les dossiers retenus sont choisis par un comité dans chaque région. Celui-ci est mis en place par le ministre responsable du territoire, de concert avec les préfets des MRC. Parmi les priorités en Montérégie figurent notamment la protection et la mise en valeur des ressources naturelles, de même que la promotion et le développement du tourisme.